Très instructif, le premier long-métrage du réalisateur David Roux, nous plonge dans l’univers hospitalier. Dans ce film, un médecin qualifié se retrouve à devoir s’occuper d’une patiente hors du commun…sa propre mère !


Simon est un jeune pneumologue qui a de l’avenir. Il soigne ses patients dans un hôpital situé en banlieue parisienne. Fier de son statut et très qualifié, il est considéré par ses collègues comme une valeur sûre, mais aussi comme un être froid et distant.

Les nombreuses personnes qui occupent les chambres de réhabilitation, n’ont pas seulement besoin de soins, mais aussi d’une écoute et un peu de compassion. Certains patients sont même dans un état critique et leurs jours sont comptés.

Nous découvrons dans ce film une partie moins connue des centres hospitaliers. Certaines scènes ont été réalisées de l’autre côté du décor. Au bout de longs couloirs sinistres, illuminés par des néons, se trouvent quelques pièces où les aides soignantes, les internes et les médecins se retrouvent pour partager quelques moments d’intimité et de repos.

Les employés décompressent, plaisantent parfois, mais se questionnent aussi. C’est le cas de Simon qui est dans une situation des plus embarrassantes. Sa mère vient d’être hospitalisée d’urgence…

Le réalisateur, David Roux, né en 1977 à Paris, a été journaliste de théâtre pendant quinze ans, il a également été assistant réalisateur et responsable littéraire dans une société de développement cinématographique (Initiative Film), avant d’aborder l’écriture et la réalisation de deux courts-métrages : « Leur jeunesse » et « Répétitions » sortis en 2012 et 2014. « L’Ordre des médecins » est son premier long métrage.

Issu, lui-même d’une famille de médecins, le cinéaste s’est inspiré du métier de son frère aîné, un pneumologue en soins intensifs qu’il a suivi pendant quelques jours, vêtu d’une blouse blanche pour se fondre dans le décor.

Cette expérience inédite, lui a permis d’écrire le scénario du film. Le metteur en scène a pu se rendre compte de la complexité du métier. Les employés sont en permanence confrontés à des situations aiguës, graves et insolubles, cela nécessite une certaine distance. Celle-ci est essentielle pour prendre les décisions adéquates.

« L’Ordre des médecins », écrit dans le cadre de l’Atelier Scénario de La fémis, est inspiré de faits personnels. Certains moments très précis que le metteur en scène a vécu ont ainsi été décisifs dans la genèse du projet.

Au casting, nous avons l’actrice Zita Hanrot qui retrouve Jérémie Renier après le récent thriller « Carnivores », où elle jouait l’un des deux rôles principaux. Tous deux sont crédibles dans leurs rôles respectifs.

Cette production présente aussi des moments quasi-documentaires (les examens, les maladies, les rapports entre les médecins). Le réalisateur voulait que son film soit à la fois réaliste et plein de tension, comme un compte à rebours permanent.

Ce film dramatique a l’avantage de ne jamais sombrer dans le pessimisme ou dans la déprime, les scènes sont complètes sans mettre mal à l’aise le spectateur.

L’ordre des médecins
FR   –   2018   –   98 Min.   –   Drama
Réalisateur: David Roux
Acteur: Jérémie Renier, Marthe Keller, Zita Hanrot
Cineworx
30.01.2019 au cinéma

"L'ordre des médecins" : À sens unique !
3.5Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires