John Carroll Lynch, nous présente un personnage atypique et nous fait vivre son quotidien banal dans un petit village du Sud-Ouest des Etats-Unis. Il ne se passe pratiquement rien pendant une heure et demie et pourtant, c’est génial !


Nous avons tous adoré les aventures de Bill Murray dans la comédie des années nonante « Un jour sans fin ». Ce film racontait les péripéties d’un présentateur météo qui revivait sans cesse le jour de la marmotte. Cette nouvelle production américaine portant le titre sympathique de « Lucky » nous propose presque le même scénario à quelques différences près.

Cette comédie dramatique est assez particulière, nous suivons le quotidien d’un vieillard maigrichon du lever au coucher. Comme toute personne à la retraite, il occupe ses journées à garder la forme, à acheter des victuailles à l’épicerie et parcourt les rues poussiéreuses de son village pour y rencontrer du monde au café du coin et faire des mots croisés. La nuit tombée, après son émission télévisée favorite, il se rend au pub local pour y côtoyer des amis, boire des «Bloody Mary» et raconter des conneries. C’est à peu près tout…

Comment se fait-il alors, que cette première réalisation de l’ex-acteur John Carroll Lynch nous envoûte dès les premières images? Il y a quelque chose de magique. Mis à part le talent de l’acteur principal, Harry Dean Stanton, la simplicité du scénario et la mise en scène originale ont malgré leur apparence anodine quelque chose de profond. On découvre « la vieillesse » autrement. Très vicieuse, très dure. Ces petites habitudes rassurantes que toutes les personnes d’un âge mûr connaissent bien, cachent le besoin incessant de meubler le temps et l’ennui par des activités simples qui donnent un sens à leur vie. En particulier pour les personnes solitaires comme « Lucky ». Jamais marié et sans enfants, ce vétéran de la deuxième Guerre-Mondiale redoute la mort sans se l’avouer. Son besoin constant de rencontrer du monde et partager des idées, même les plus folles ne font que confirmer la donne.

Cette création n’est pas du tout déprimante, bien au contraire, on rigole même beaucoup. Tous les personnages du film sont attachants et drôles, en particulier David Lynch qui interprète Howard un vieux cow-boy qui a pour seule famille une tortue terrestre surnommée « Franklin Rooswelt ». Les anciens ont pratiquement tous un sale caractère et les répliques cinglantes fusent, pour notre plus grand plaisir.

Grincheux comme Jack Nicholson dans « Monsieur Schmidt » et Clint Eastwood dans « Grand Torino », le héros principal de l’histoire, fumeur invétéré, est joué par Harry Dean Stanton. L’acteur américain de 91 ans, malheureusement décédé il y a deux mois de cela, est parfait dans son dernier rôle. La star aux 106 films et séries tournées, nous manquera certainement. À l’affiche dans des films cultes tels que « Paris Texas » de Wim Wenders, « Alien, le huitième passager » et « Une histoire vraie », l’acteur américain a toujours su attirer l’attention du spectateur lors de ses nombreuses apparitions. À ses côtés nous trouvons de grands personnages tels que David Lynch, Tom Skerritt, Barry Shabaka Henley et Ed Begley Junior, ayant tous passé la soixantaine. Des plus jeunes sont aussi au casting comme seconds rôles.Yvonne Huff, interprète Loretta, une jolie mexicaine et Ron Livingston se met dans la peau de Bobby Lawrence, un affreux avocat-notaire chargé des successions.

La Bande originale du film est composée de mélodies country et mexicaines bien en rapport avec le thème. Ce beau mélange fait de cette création un vrai moment de détente et de découverte de l’Amérique profonde telle que nous l’aimons…

Lucky
USA   –   2017   –   88 Min.   –   Comedy
Réalisateur: John Carroll Lynch
Acteur: Harry Dean Stanton, David Lynch, Ron Livingston
Xenix Film
13.12.2017 au cinéma

Lucky : Un vieux grincheux !
4.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.