Palestine Filmer C’est Exister – Rencontres cinématographiques 23 — 26.11.2017

La 6ème édition des Rencontres cinématographiques: Palestine Filmer C’est Exister (PFC’E) se déroulera du 23 au 26 novembre au cinéma Spoutnik à Genève (L’Usine) et aura cette année pour thème : 1917 – 2017 : Comment les cinéastes palestiniens restituent une histoire saccagée.

2017 marque les 100 ans de la Déclaration Balfour (1917), 70 ans du vote de l’ONU sur la partition de la Palestine (1947), 50 ans de la guerre des Six jours (1967), de l’occupation et de la colonisation israélienne des territoires qui devaient devenir un Etat palestinien en 1947.

Au total, 18 films seront à découvrir lors des 12 projections prévues, en présence de 6 cinéastes palestinienNEs. Avec ces projections et son thème, l’édition 2017 de Palestine Filmer C’est Exister cherche à montrer les changements vécus par la société palestinienne pendant ces 100 ans, à travers quelques dates charnières qui ont bouleversé sa vie quotidienne, sociale, économique et culturelle, et de les présenter à travers le travail de documentation ou de fiction des cinéastes.  En ressuscitant les archives oubliées, pointant du doigt la disparition et le pillage de photos et de films, utilisant la liberté de la fiction, ces réalisateurs et réalisatrices comblent les fossés, recousent les déchirures, réécrivent le passé pour interroger le présent, restituent au peuple à travers quelques dates charnières qui ont bouleversé sa vie quotidienne, sociale, économique et culturelle, et de les présenter à travers le travail de documentation ou de fiction des cinéastes  palestinien son Histoire.

Cette 6ème édition évoque en particulier deux de ces périodes qui font l’objet de recherches et de collecte de la mémoire de la part de cinéastes palestinienNEs d’aujourd’hui :

La Palestine pendant le Mandat britannique (1917-1947). La filmographie évoquant cette période s’est enrichie au cours des deux dernières décennies grâce

aux archives recherchées et à la réalisation d’entretiens avec des témoins de l’époque. La nouvelle génération de cinéastes palestinienNEs fait ressurgir des souvenirs pour interroger le présent.

« Le cinéma révolutionnaire palestinien ». A la fin des années 60 jusqu’au début des années 80, un groupe de jeunes PalestinienNEs, avec des camarades arabes solidaires, ont choisi de contribuer à la lutte du peuple palestinien au sein de l’OLP par la réalisation de films en se réappropriant l’image et le récit d’un peuple en lutte à travers une nouvelle forme de cinéma.

PFC’E se poursuivra lundi 27 et mardi 28 novembre à Lausanne au cinéma Oblò, avec 2 projections.

Suivez le festival sur : https://palestine-fce.ch/