Certains lecteurs l’auront peut-être remarqué, mais nous avons tendance à chérir certains compositeurs. Abel Korzeniowski fait partie de nos petits favoris, étant parvenu à nous émouvoir grâce à ses musiques à fleur de peau (« A Single Man ») et foncièrement romantiques (« Romeo & Juliet »). Pour « Penny Dreadful », une série produite par Showtime, Korzeniowski s’aventure dans un autre registre. Après le « Main Titles » rythmé et envolé du générique, le compositeur épouse l’esthétique gothique de la série, qu’il décline ensuite en des sonorités horrifiques dans « First Blood ». Aussi anxiogène qu’imposante, cette piste prouve l’aisance qu’a le musicien à se mouvoir dans un genre parfois victime de codes éculés. Puis, en un morceau, « Street. Horse. Smell. Candle », Korzeniowski rappelle toute la puissance de son orchestration romantique. Le score de « Penny Dreadful » bascule ainsi entre sonorités obscures et éclaircies mélodiques, excellant aussi bien dans un registre que dans l’autre. Une réussite de plus pour ce talentueux compositeur polonais.

Penny Dreadful BO

Penny Dreadful
Abel Korzeniowski
Varèse Sarabande

A propos de l'auteur

Articles similaires