« Prix d’honneur » pour le chef éclairagiste André Pinkus

A lire aussi

Daily Movies
Daily Movieshttp://www.daily-movies.ch
Daily Movies est à ce jour le magazine le plus complet en information cinéma, ciblant un large public de tous âges. Avec son format original et accessible gratuitement ou en abonnement grâce à ses différents partenaires, Daily Movies est l’un des moyens privilégiés permettant à de nombreuses personnes d’être informées de l’actualité cinématographique en Suisse.

La lumière est au cœur du septième art depuis ses débuts, mais celles et ceux qui ont pour tâche de la sculpter sont toujours resté.e.s dans l’ombre. Si on peut beaucoup apprendre des livres, la maîtrise de la lumière nécessite une longue expérience. C’est pourquoi cette année, le «Prix d’honneur» revient au chef éclairagiste André Pinkus, cofonda-teur du collectif de technicien.ne.s de cinéma FTK.


Avec André Pinkus, les 58es Journées de Soleure rendent non seulement hommage à un éclairagiste qui a marqué les dernières quatre décennies de cinéma suisse, mais également à quelqu’un qui contribue à l’évolution du domaine depuis les années 1970. André Pinkus a notamment cofondé le collectif de technicien.ne.s de film FTK en 1980, un projet lancé avec peu de moyens et beaucoup d’idéalisme. L’entreprise de location est aujourd’hui une des mieux loties de Suisse et compte une vingtaine d’employé.e.s. André Pinkus a travaillé sur plus de 40 productions et a collaboré avec des réalisateur.trice.s issu.e.s de quatre générations de cinéma suisse, dont Kurt Früh, Yves Yersin, Alain Tanner, Richard Dindo, Markus Imhof, Robert Boner, Villi Hermann, Alexander Seiler, Marcel Gisler, Sabine Boss, Lionel Baier, Xavier Koller ou encore Léa Pool. Deux films éclairés par André Pinkus, «Emporte-moi» (Léa Pool, 1999) et «Dani, Michi, Renato & Max» (Richard Dindo, 1987), sont à dé-couvrir dans la section «Histoire» des 58es Journées de Soleure.

Le goût de la transmission
Sur près d’un demi-siècle, André Pinkus a éclairé les visages des plus grand.e.s acteur.trice.s, dont Walo Lüönd et Bruno Ganz. Il a été la main droite des chefs opéra-teurs Renato Berta, Carlo Varini, Pio Corradi et Felix von Muralt. Et durant ces décennies de métier, André Pinkus a toujours cherché à transmettre son savoir aux jeunes éclairagistes. Dans l’esprit de cette 58e édition des Journées de Soleure, qui met l’accent sur le processus de réalisation, rien de plus approprié, donc, qu’un Prix d’honneur pour l’éclairage.

La laudatio sera prononcée par Renato Berta, chef opérateur de la Nouvelle Vague française et du Nouveau cinéma suisse. Le Tessinois apprécie André Pinkus non seulement pour ses «qualités professionnelles évidentes», mais aussi pour son calme et sa capacité à prendre des décisions en collectif. «La répartition du travail se faisait dans le dialogue. J’admire toujours autant son calme, parfois mal interprété alors que c’est une manière d’arriver plus rapidement au but – sans passer par les décisions hiérarchiques, un chemin trop fréquemment emprunté de nos jours.»

Vingtième engagement régional pour la culture
En 2023, les communes du district soleurois de Wasseramt offrent le «Prix d’honneur» pour la vingtième fois. Le représentant de la Conférence des présidents de communes, Simon Wiedmer, explique que le prix n’est pas uniquement «une marque de reconnaissance envers le travail d’André Pinkus, mais également l’expression de l’attachement des communes du Wasseramt à la culture cinématographique et à l’institution des Journées de Soleure, qui s’engage depuis bientôt 60 ans dans notre région pour la création culturelle». Wiedmer souligne que cette année, le prix récompense le représentant d’un métier qui n’est jamais sous le feu des pro-jecteurs, mais littéralement à ses manettes.

Le «Prix d’honneur» sera décerné le jeudi 19 janvier 2023 à 18h au Landhaus. Les 58es Journées de Soleure auront lieu du 18 au 25 janvier 2023.

Le «Prix d’honneur» récompense une personnalité suisse qui s’est signalée par son engagement envers la culture cinématographique suisse. Il est une marque d’estime pour son travail accompli souvent dans l’ombre et sans faire de bruit. Le prix, d’une valeur de 10’000 francs, est remis depuis 2003 par les 19 communes du district de Wasseramt (SO). Par cette action, les communes voisines de Soleure entendent ap-porter leur contribution à la diversité et la vitalité régionales de la culture cinématographique suisse.

www.solothurnerfilmtage.ch

- Publicité -

Last dance

Le Pire voisin au monde

Mother Lode

Caravage

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -