Quand on a 17 ans

« Quand on a 17 ans » peint sans esbroufe et en un trimestre l’univers de deux jeunes gens qu’un concours de circonstances va rapprocher.


De retour avec « Quand on a 17 ans », André Téchiné met à l’honneur l’acteur suisse Kacey Mottet-Klein, le prometteur Corentin Fila et demande à Céline Sciamma, habituée des récits adolescents, de l’épauler à l’écriture du scénario.

Ursula Meier nous avait prévenus dans l’interview qu’elle nous avait accordée à l’occasion de sa présence en tant que jury à la Berlinale 2016, Kacey Mottet-Klein se révèle « d’une justesse incroyable » lorsqu’il joue le rôle de Damien, 17 ans, fils de militaire vivant seul avec sa mère médecin (Sandrine Kiberlain). Dans son lycée, situé dans une petite ville des Pyrénées, Damien n’a pas que des amis. Il est surtout malmené par Tom, fils adoptif métis de paysans de haute montagne. Si Damien est studieux et rêveur, Tom se révèle cancre et foncièrement pragmatique. Si l’un agit dans le sens de son attirance naissante pour les garçons, l’autre ne semble n’y avoir jamais songé.

Loin des clichés de l’ado mal dans sa peau et peu avenant, car Rimbaud le disait déjà il y a belle lurette « On n’est pas sérieux quand on a 17 ans », le film donne à voir une jeunesse aux petits soins pour ses proches, droite dans ses bottes et plutôt mature quant à la découverte de ses désirs, aussi troublants soient-ils. Malgré tout ce qui les oppose, les deux lycéens se jaugent, se découvrent… Et lorsque la mère de Damien est appelée au chevet de celle de Tom et propose à ce dernier d’emménager temporairement chez eux, les deux garçons sont forcés de s’entendre, au moins pour les devoirs journaliers… et plus si affinité.

Dans un autre temps ou sous d’autres latitudes, racisme et homophobie n’auraient pas permis un tel élan, tué dans l’œuf. Heureusement, les tentatives heureuses ou malheureuses des héros se laissent raconter, même si on aurait aimé que l’histoire nous transporte totalement.

Quand on a 17 ans

Quand on a 17 ans
D’André Téchiné
Avec Kacey Mottet Klein, Corentin Fila, Sandrine Kiberlain
Frenetic Films
Sortie le 30/03

« Quand on a 17 ans » : premiers émois
3.0Note Finale