Il n’y a personne pour nous protéger de ce qui se tapit dans l’obscurité, les monstres ont gagné.

Notre monde leur appartient désormais. La dernière ligne de défense paranormale du Vatican, la Congrégation, a finalement été vaincue par les forces surnaturelles de l’obscur. Nos héros sont tous morts, seuls les damnés sont encore là. Parmi eux, Alberic Van Helsing, toxicomane, meurtrier, survivant, et les créatures qui étaient autrefois ses proies le pourchassent désormais à travers l’Amérique. Mais lorsqu’un mal apocalyptique est ressuscité dans les forêts de Norvège, c’est à Van Helsing que revient la tâche de redevenir chasseur.

« Realm of the damned – Tenebris Deos » est un motion comic tiré de la bande dessinée horreur du même nom avec les voix de David Vincent (Morbid Angel) et Dani Filth (Cradle of Filth) pour les personnages principaux. Un mélange d’horreur, sang et métal extrême sont les ingrédients à la base de cet animé. Les fans du genre apprécieront les graphismes typés gothiques, les couleurs sombres avec l’exception du rouge – bien évidemment – présent à foison. Un produit qui vise donc un public très précis car l’animation, comme dans tout motion comic est très limitée, nous avons l’impression de regarder une bande dessinée défilant à l’écran avec quelques très vagues mouvements. Reste alors cette ambiance assez glauque, violente servie par des voix de choix et une bande son qui plaira aux fans de métal extrême, signée Sons of Balaur, un groupe soi-disant aux origines de la première vague de black métal norvégien, mais qui est en fait un groupe inspiré des personnages du comic et dont l’album est sorti peu avant le film.

« Realm of the damned – Tenebris Deos »

De Tom Paton, avec les voix de David Vincent, Dani Filth, Jill Janus

3 Wolves

« Realm of the damned – Tenebris Deos »
1.5Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.