Le très attendu nouvel épisode de la saga « Star Wars », un spin-off cette fois-ci, marche sur les brisées de l’épisode 7 : peu de prises de risques pour contenter un maximum de fans. Le pire, c’est que ça marche !


Premier épisode d’une nouvelle trilogie de spin-offs basés sur des évènements ou personnages connexes, ce film nous transporte une fois de plus dans l’univers de « Star Wars ». A la différence de « Star Wars épisode 7 : Le réveil de la force », sorti en décembre dernier, « Rogue one » se déroule entre les épisodes 3 et 4 de la saga culte, et se construit dans un univers plus sombre. Car la guerre civile fait rage dans la galaxie, depuis que l’Empire galactique a pris le pouvoir et impose aux habitants un régime totalitaire. Un groupe de rebelles unissent leurs forces afin de combattre la nouvelle arme surpuissante créée par l’Empire : l’Etoile Noire, qui a été conçue avec l’aide du scientifique Galen Erso, sous la contrainte. Sa fille Jyn Erso, une forte tête au casier chargé, se bat aux côtés de la Résistance et va les aider afin de retrouver son père et de détruire cette arme. Leur périple va les conduire à travers toute la galaxie, en nous faisant ainsi découvrir de nouvelles planètes aux paysages époustouflants.

Le casting de ce nouvel épisode est de qualité, les producteurs n’ayant pas hésité à prendre des acteurs expérimentés, tels que Forest Whitaker, Mads Mikkelsen, ainsi qu’en tête d’affiche Felicity Jones, nominée pour l’Oscar de la meilleure actrice en 2015 pour son rôle de Jane Wide Hawking dans « Une merveilleuse histoire du temps ». Quel dommage donc que leurs personnages soient assez peu fouillés. Ce film marque également le retour de personnages cultes qui n’étaient pas présents dans « Star Wars épisode 7 : Le réveil de la force », tels que Dark Vador – le grand méchant du film –, mais aussi quelques apparitions furtives d’une paire de droïdes bien connus ainsi que de nattes non moins fameuses : de quoi réjouir les fans de Star Wars !

« Rogue one » se révèle un prudent mélange entre respect de l’histoire originale et innovation, avec de nouveaux personnages un peu creux, de nouvelles planètes magnifiques et une histoire originale, même si l’on en connaît évidemment la fin. Le final réserve une bataille intense aux effets spéciaux soignés, ce qui compense quelques creux pendant le métrage. Walt Disney fait fructifier son placement en investisseur prudent, pour le meilleur et pour le pire.

Rogue One: A Star Wars Story
De Gareth Edwards
Avec Felicity Jones, Mads Mikkelsen, Donnie Yen, Ben Mendelsohn, Alan Tudyk, Forest Whitaker
Walt Disney Pictures
Sortie le 14/12

"Rogue One : A Star Wars Story": risque minimum.
3.5Note Finale