Rosalie Blum

Vincent Machot tient un salon de coiffure dans la cambrousse française. Il connaît tous ses clients, a ses petites habitudes et mène une vie paisible quoique tristounette. Il est en couple avec Marianne, une femme partie vivre à Paris qui le délaisse complètement. Son temps libre, Il le passe chez sa mère un peu folle (excellente Anémone) qui lui fait la morale. Un jour, il rencontre Rosalie, une épicière qu’il pense avoir déjà vu quelque part. Persuadé de la connaître, il va se mettre à la suivre pour en apprendre plus, provoquant moult quiproquos. Adaptation de la BD de Camille Jourdy, ce conte romantique et divertissant ne manque pas de suspense et de rebondissements. Pour son premier long-métrage, Julien Rappeneau (fils du réalisateur Jean-Paul Rappeneau, bien connu des cinéphiles pour son « Cyrano de Bergerac ») a tout pour plaire. Le scénario rappelle celui d’« Amélie Poulain» – on y retrouve des ingrédients comme la curiosité, la malice et le mystère – mais en moins jovial et plus banal. Le réalisateur a pris quelques libertés dans son adaptation, même s’il a découpé le film en trois parties à l’instar des trois tomes de la BD. Il a rajouté des caractéristiques propres aux personnages, a enlevé ce qu’il estimait superflu et a adapté les dialogues originaux au cinéma. Pour le rôle de Vincent, il a très vite pensé à Kyan Khojandi qu’il avait découvert dans le fameux programme court « Bref » sur Canal+. L’humoriste a su mettre en avant son côté maladroit et charmeur. Concernant Noémie Lvovsky, le metteur en scène trouvait qu’elle pourrait dégager le désarroi dans lequel vit Rosalie Blum. Quant à Anémone, elle nous montre à nouveau son talent d’actrice hors du commun.

Rosalie Blum

Rosalie Blum
De Julien Rappeneau
Avec Kyan Khojandi, Noémie Lvovsky, Alice Isaaz, Anémone
Praesens Film
Sortie le 01/06

"Rosalie Blum" : de la BD au cinéma !
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires