Réalisé par Wes Anderson en 1998, « Rushmore » est incontestablement devenu une référence en matière de films indépendants. Avec Jason Schwartzman et Bill Murray dans les deux rôles principaux, le film couvre beaucoup de choses avec tendresse et simplicité et annonce déjà les futurs nombreux succès du réalisateur américain.


« Rushmore » est un de ces films qui sont difficiles à résumer et à rattacher à un genre, tant il est unique dans son ambiance. Le mieux que l’on puisse faire, c’est de dire que ce film s’inscrit parfaitement dans la ligne des meilleurs Wes Anderson, et ceux qui sont familiers avec son travail verront de quoi je parle. Pour les autres, je vais tout de même tenter de résumer un tant soit peu.

Max Fischer est un adolescent qui étudie à l’institut Rushmore et qui se consacre corps et âme à toutes sortes d’activités qui le passionnent : escrime, club de débat, astrologie, théâtre et encore tant d’autres…seulement, Max risque de se faire renvoyer de l’endroit qu’il préfère au monde parce que ses notes ne suivent pas son entrain. C’est alors qu’il fait la connaissance de Rosemary Cross, une nouvelle enseignante de Rushmore et d’Herman Blume, un riche industriel qui se trouve être le père de deux élèves de l’école. Naît alors une amitié improbable entre Max et Herman qui se verra chamboulée lorsque le jeune garçon se mettra en tête la tout aussi improbable idée de sortir avec Rosemary. Pour bien compliquer les choses, Herman s’éprend également de la jeune femme et Max a beaucoup de mal à gérer ce qu’il prend pour une trahison de la part de son ami.

Max, interprété par un Jason Schwartzman de seulement 18 ans (on notera qu’il s’agit du premier film de Schwartzman et que sa prestation n’en est que plus impressionnante), incarne l’espoir presque inébranlable de la jeunesse : même quand ça ne va pas, il continue d’espérer. Personnage très complet et humain, le spectateur est également témoin de toute la noirceur que peut renfermer un esprit adolescent qui se sent incompris : Max peut être tout aussi gentil et lumineux que négatif et presque méchant et c’est en cela que ce personnage est incroyablement attachant. Au contraire, Herman ne vit pas les choses aussi à fond : le presque cinquantenaire, joué par Bill Murray, a une attitude beaucoup plus placide et son état de pure joie n’est pas très éloigné de son état de pure désespoir. Là où Max passe d’une montagne d’excitation à un ravin de tristesse, Herman voyage plus sur une route comportant des pentes dont l’altitude ne change que très peu. Au milieu de tout cela, Rosemary, interprétée par Olivia Williams (que l’on reverra dans Le Sixième Sens notamment), est un personnage beaucoup plus habituel, mais elle contrebalance bien les deux personnalités opposées des deux autres protagonistes. Il est intéressant de noter que le film marque le début de la « deuxième carrière » de Bill Murray en tant qu’acteur de films indépendants et qu’il était tellement enthousiaste à l’idée de jouer dedans, qu’il était prêt à le faire gratuitement (et même à aider Wes Anderson financièrement s’il le fallait). Au final, Murray a été payé environ 9 000 dollars.

Rushmore est le deuxième long-métrage de Wes Anderson et l’on retrouve déjà sa patte habituelle qui rend ses œuvres si spéciales : des plans symétriques, un film très esthétique dans l’ensemble, des couleurs que l’on retrouve tout au long du film et une sorte de sentiment presque inexplicable qui vous met dans une ambiance très particulière. Les dialogues sont très bons et il ne s’agit pas de grandes effusions de sentiments, mais les personnages sont attachants et l’émotion est présente par la simplicité-même avec laquelle ils abordent les problèmes de la vie. « Rushmore » est un film qui fait du bien parce que Max grandit et réalise, tout comme nous devrions le faire certaines fois, qu’il est inutile d’accorder trop d’importance à des choses qui finiront par passer de toute façon.

Rushmore
Date de sortie 17 novembre 1999 (1h 29min)
De Wes Anderson
Avec Jason Schwartzman, Bill Murray, Olivia Williams
Genre Comédie
Nationalité américain

Articles similaires