Des recherches musicales, une démarche artistique liant le son enregistré à l’histoire d’une vie. Le film sur le musicien et compositeur Sakamoto s’avérait prometteur. Dommage que le résultat soit finalement peu engageant.


À l’occasion de ce documentaire, déjà présenté en Suisse lors du festival Visions du Réel, c’est le travail du son qui est à l’honneur. Sakamoto a travaillé toute sa vie sur ses variantes, passant des concerts live innovants aux musiques de films, bande-sons et compositions originales. On observe ici, outre des images d’archives retraçant le parcours de l’artiste, la manière dont son travail influe sur le monde qui l’entoure. Ou l’inverse. Dans le Japon post-Fukushima dans lequel des préoccupations d’ordre écologique commencent à se faire entendre et résonner de plus en plus loin.

Sa recherche sur le son s’assortit d’un ancrage ferme dans la réalité, et devient prétexte à des expérimentations sur le monde alentours : dans une démarche de curiosité joueuse, Sakamoto capture le bruit de la pluie. Celui de la glace arctique qui fond sous le réchauffement climatique. Celui d’un piano désaccordé, survivant de Fukushima ayant résisté à l’engloutissement.

Teinté d’une humble poésie, le sujet de ce film aurait tout pour séduire. C’est donc sa réalisation qui empêche le voyage sonore : en plus de se perdre entre flash-backs de la carrière de Sakamoto, extraits de films auxquels il a contribué et simples passages illustratifs, l’attention se dissout finalement totalement devant l’absence de fil conducteur.
Dommage !

Ryuichi Sakamoto: Coda
Japon, 2017 – Documentaire
Réalisateur: Stephen Nomura Schible
Acteur: Ryuichi Sakamoto
Xenix Film
20.02.2019 au cinéma

Ryuchi Sakamoto : À la recherche du son universel
2.0Note Finale