«Shades of Blue» est une série captivante de 13 épisodes qui nous présente le quotidien d’une brigade de police new-yorkaise. Les personnages de ce thriller sont intéressants et assez ambigus. Plus malhonnêtes que cachottiers, ils gèrent à leur manière les affaires qu’ils ont à traiter…

Le lieutenant de police, Harlee Santos est une femme consciencieuse qui aime son boulot et ses collègues. Elle est membre de l’unité 64 de la police new-yorkaise. Honnête et serviable, cette mère divorcée se retrouve mêlée à une sale affaire. Lors d’une intervention, son coéquipier tue involontairement, un homme sans défense. Témoin de cette bavure, elle prend la décision de couvrir le jeune homme en inventant une histoire et en cachant les preuves du meurtre. Prise en flagrant délit, elle se trouve obligée de coopérer avec le FBI qui la force à dénoncer les membres de son unité pour éviter de se retrouver en prison. 

Pendant de nombreuses années, ses collègues ont abusé de leur autorité pour rançonner des délinquants et arrondir leurs fins de mois. Cette nouvelle donne perturbe notre héroïne. Elle va devoir faire un choix. Trahir ses amis ou se débarrasser des Fédéraux qui la harcèlent constamment. L’affaire se complique encore, lorsque Matt Wozniak, le chef de la bande, apprend que l’un des agents est un traître. Il va tour à tour soupçonner chacun des membres du groupe…

Ces aventures policières sont inspirées d’un ouvrage publié en 2012. Dans ce roman autobiographique, l’agent Michael Rudolph soulève, lui aussi des questions morales et éthiques auquel il a lui-même été confronté durant sa trentaine d’années de service.

Adi Hasak, le créateur de «Shades of Blue», a développé cette production pour la chaîne de télé américaine NBC. Il n’a pas été choisi par hasard. L’homme à travaillé aux côtés de Luc Besson sur les films «From Paris with Love» et «3 Days to Kill». C’est aussi l’un des scénaristes de «Haute Trahison». Il a proposé la réalisation des différents épisodes à de nombreux cinéastes.

Les premiers épisodes de «Shades of Blue» ont été réalisés par le célèbre Barry Levinson qui fait son grand retour à la réalisation de séries. Connu pour ses films: «Rain Man»«Sleepers» et «Good Morning Vietnam», le metteur en scène nous montre une fois de plus son talent. Ses épisodes sont les meilleurs du coffret. Les parties suivantes se veulent répétitives et moins prenantes, mais heureusement, le suspense reste entier jusqu’au dénouement.


Dans le premier rôle, nous trouvons Jennifer Lopez. Chanteuse, danseuse, styliste et productrice, elle est devenue également une actrice populaire.

La Portoricaine, née dans le quartier du Bronx à New-York a joué dans plusieurs films et séries à succès. En 1986, elle fait ses débuts dans «My Little Girl» et gagne ensuite en notoriété comme danseuse Fly Girl dans la série télévisée «In Living Color». Après plusieurs essais télévisuels, le thriller «Money Train» lui permet de faire une entrée remarquée au cinéma. La jeune femme impose aussi son charme hispanique deux ans plus tard dans «U-Turn». C’est en 1997 qu’elle obtient son premier grand rôle dans «Selena». On la verra aussi en 2001 dans la comédie romantique «Un mariage trop parfait» où elle incarne une organisatrice de mariages.

C’est elle qui mène le bal dans la première saison de cette série policière. L’actrice joue bien malgré une fâcheuse tendance à trop appuyer ses répliques. À ses côtés nous trouvons une routinière en la personne de Drea de Matteo. L’actrice américaine est connue pour sa prestation dans «Desperate Housewives» et «Sons of Anarchy». 

Les rôles masculins sont tenus par les célèbres Ray Liotta «Les affranchis» et Vincent Laresca «Graceland». Tous deux sont excellents dans leurs rôles de flics ripoux.

Cette série est beaucoup plus courte que la moyenne. Elle se visionne en moins de six heures. Ceci est dû à l’agenda surchargé de Jennifer Lopez. La star pensait être uniquement productrice, mais sous l’insistance de la NBC, elle a finalement accepté d’incarner la fameuse policière.

Sympa à visionner, mais peu originale au final, cette première saison montre vite ses limites. On y prend goût, mais ce n’est pas sûr qu’on se procurera les suivantes.
Ce coffret contient trois disques de quatre à cinq épisodes chacun. En bonus, nous trouvons les scènes coupées, le bêtisier et une fin alternative :«Qui peut me dire qui je suis».

  • Réalisateurs: Barry Levinson & Dan Lerner.
  • Avec: Jennifer Lopez (Harlee Santos), Ray Liotta (Lt. Matt Wozniak), Drea de Matteo (Tess Nazario)
  • Genre: Série policière.
  • Distributeur: Nuyorican Productions, EGTV Productions, RSP; Jack Orman Productions, ADI TV Studios & Universal Pictures.
«Shades of Blue», Saison 1 : chantage et trahisons
3.5Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires