Deux histoires d’amour s’entremêlent dans ce film poétique, celle de deux jeunes artistes aspirant à devenir chanteurs, et celle d’un magnat de l’industrie musicale avec une serveuse fauchée. Tous cherchent à atteindre la liberté, le succès et le bonheur, mais ce ne sera qu’au prix de la trahison qu’ils y parviendront.


C’est à Austin, dans le Texas, que se déroule cette histoire qui va faire s’entrecroiser les chemins des divers protagonistes au fil des années. Une liaison apparaît d’abord entre BV (Ryan Gosling) et Faye (Rooney Mara), qui aspirent tous deux à percer dans le domaine de la musique. Puis en parallèle, une histoire d’amour naît entre Cook (Michael Fassbender), un puissant producteur dans le monde musical, gérant notamment les carrières de BV et de Faye, et Rhonda (Natalie Portmann), une jeune serveuse sans argent à la recherche d’une situation plus stable. Le film va révéler la difficulté de l’existence, et comment les personnages vont tour à tour entrer puis sortir de la vie des uns et des autres. Les protagonistes, à la fois tourmentés et fragiles, sont tous à la recherche du véritable sens de la vie et de ce qu’elle a à leur offrir, et vont parfois aller jusqu’à se perdre eux-mêmes afin d’en trouver le sens. Tous aspirent à aller au-delà de ce qu’ils ont sous les yeux afin d’atteindre une forme de liberté, quitte à entrer parfois dans un monde de fausseté et d’extravagance pour l’atteindre. Le film parle à la fois d’amour, mais aussi de douleur et de violence qui font également partie de la vie. La manière dont les gens entrent en connexion les uns avec les autres, ainsi que les joies et les difficultés qui en découlent, est l’aspect que Malick va spécifiquement développer dans « Song to song ».

Après avoir réalisé « The Tree of Life » en 2011, qui avait remporté la Palme d’Or au festival de Cannes, Terrence Malick réalise une fois encore une épopée philosophique qui aborde les thèmes de la vie et de la mort, ainsi que de la beauté qui les accompagne toutes deux. « Song to song » est un film qui reste fidèle au style particulier de Malick : un rythme lent, des plans longs, très peu de dialogue et de musique, et peu de narration. Ses films sont plus construits comme des tableaux, des illustrations poétiques de la vie que comme des films narratifs, pleins d’actions et de rebondissements. « Song to song » s’inscrit dans cette lignée, en cherchant à dresser un portrait des relations entre les individus, et non à raconter une histoire en soit. Les images du film, quant à elles, sont magnifiques, et le film a merveilleusement bien été réalisé, avec notamment un casting de grande qualité. Le travail esthétique est donc très réussi, cependant, on pourrait reprocher au film de tirer un peu en longueur (128 minutes) et d’être relativement répétitif. L’histoire commençait pourtant très bien, avec de bonnes idées, mais finit par verser dans le pathos avec des personnages très dramatiques, voir même dépressifs, et déçoit donc un peu. Dans « Song to song », la souffrance des personnages est très poussée, lui donnant un côté film d’auteur français tragique, qui peut ne pas plaire à tout le monde. Le style, pourtant si original de Terrence Malick, commence à s’essouffler, et ce manque d’innovation risque de lasser le public.

Malgré le message romantique que fait passer le film en tentant de révéler au spectateur la beauté de la vie, on ne voit pas toujours où veut en venir Malick et en conclusion, les interprétations du film sont multiples et on peut le percevoir sous l’angle que l’on souhaite. Les thèmes abordés sont larges, et permettent ainsi à chaque spectateur d’y voir ce qu’il veut y voir. C’est un avis mitigé donc pour « Song to song », à vous de trancher !

Song to Song
USA   –   2017   –   Drama
Réalisateur: Terrence Malick
Acteur: Ryan Gosling, Haley Bennett, Natalie Portman, Michael Fassbender, Christian Bale, Rooney Mara
© Ascot Elite Entertainment Group. All Rights Reserved.
12.07.2017 au cinéma

"Song to song" : Une vision philosophique de la vie
3.0Note Finale