Tokyo Tribe

Tu n’aimes pas le rap ? Dommage pour toi… tu vas passer à côté d’une des meilleures B.O. du siècle naissant. Car « Tokyo Tribe » dépote, défrise et t’enverra en pleine démence musicale ! Peuplé de « beats sortis tout droit du cul de l’enfer », cet album saura te faire bouger la tête de manière régulière et diabolique. Le producteur japonais Jashwon se fait en effet un malin plaisir à enchaîner titre sur titre, genre sur genre (hardcore, gangsta rap…) et ambiance sur ambiance, le tout avec une cohérence aussi libre et désinvolte que le film lui-même. Car « Tokyo Tribe », néo-hip-opéra par excellence, fait de cette musique son vecteur narratif. Les dialogues sont donc rapés par les acteurs, et ce sont eux que l’on retrouve ici. Et qui l’eut cru, la langue des samouraïs sonne terriblement bien quand elle est posée sur le beat, même si le niveau de flow des acteurs est souvent faible, seule déception de cette B.O. et de ce concept. Mais l’énergie et la folie restent amplement suffisantes pour nous embarquer dans ce voyage transgressif et jouissif à souhait !

Tokyo Tribe
Jashwon / Lostface
Warner Music Japan