Fidèle compositeur de Juan Antonio Bayona, Fernando Velázquez retrouve l’auteur de « L’Orphelinat » pour son bouleversant drame fantastique et livre une nouvelle partition habitée. Tantôt douce, tantôt puissante, la bande-originale de « A Monster Calls » réussit à capter toute la richesse des émotions proposées par le récit, et participe grandement à son impact viscéral. Quand le morceau « Montage » souligne le fort lien unissant le héros à sa mère à travers le dessin, le cauchemar récurrent qui voit ce lien menacé est rendu d’autant plus terrifiant par la présence de chœurs oppressants. Le très beau thème principal illustre à merveille cette variété émotionnelle, mêlant les douces notes de piano aux cordes galvanisantes. Enfin, pour accompagner le générique final, la composition de Velázquez est complétée par le morceau « Tear Up This Town », interprétée par le groupe Keane. Une ultime chanson belle et inspirante qui, à l’image du reste de la bande-originale, évoque toute une palette de sentiments. La seule écoute de la musique de « A Monster Calls » suffit ainsi à réveiller le choc émotionnel provoqué par le film.

A Monster Calls
Fernando Velázquez
Backlot Music

"A Monster Calls" : un BO qui réveille le choc émotionnel provoqué par le film.
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.