Pour un film qui s’ouvre avec un silence magistral, celui de la nature, du vent, et du craquement des arbres, « Captain Fantastic » devient, au fil des mélodies qui habitent les images, une réussite musicale qui nous emporte dans l’univers bien particulier d’Alex Somers, producteur de cette B.O. Il ‘ouvre à un registre de film différent et enregistre un album poétique et céleste que l’on écoute en fermant les yeux et laissant libre cours aux souvenirs et à l’imagination. Il collabore avec Jónsi, du fameux groupe islandais « Jónsi & Alex », ainsi qu’avec le frère du réalisateur, Kirk Ross. Ensemble, ils bercent les images de douces suites de notes hétérogènes et originales, tandis que s’ajoutent une pincée de cornemuse rock (« Scotland the Braver » – Murray Huggins), quelques onces de musique classique (« Goldberg Variations – Glenn Gould »), et l’incroyable reprise par les acteurs eux-mêmes de « Sweet Child’O Mine » de Guns & Roses, avec une authenticité, une joie et une simplicité qui tracent un dernier sourire dans les oreilles du spectateur.

Captain Fantastic
Lakeshore Records
Alex Somers

Captain Fantastic
4.5Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.