Nous avions remarqué le talent de l’Italien Dario Marianelli dès son travail pour « Les Frères Grimm » (en 2005), et malgré quelques belles réalisations (« V pour Vendetta », « Agora »…), ce talentueux compositeur n’a pas atteint la renommée qu’il mérite, même s’il travaille régulièrement. Ce score – sa deuxième incursion à la fois dans l’animation et avec le studio Laika après « Les Boxtrolls » – confirme tout son talent pour le merveilleux. Dès le premier morceau « The Impossible Waves », l’épique vous assaille, tout en distillant une atmosphère asiatique grâce à une flûte typique et en présentant le thème principal. « Kubo Goes To Town » en rajoute avec un crescendo magnifique qui prend aux tripes et nous emmène loin, très loin dans l’Asie mythique. Le score prend ensuite une direction plus « Kung Fu Panda » avec de nombreux morceaux d’action plein de percussions furieuses et de shamisen pour la touche asiatique. Sympathique, mais on appréciera surtout cette B.O. pour ses moments plus émotionnels (« Ancestors »).

Kubo And The Two Strings
Dario Marianelli
Warner Bros Records

Kubo And The Two Strings
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

se promène souvent dans les bois avec un tronc d'arbre sur l'épaule. Aime respirer l'odeur du napalm au petit matin. Et quand il tire, il raconte pas sa vie !

Articles similaires