La musique de « Rogue One » ne déroge pas à l’excellence habituelle de la saga, bien que, à l’image du contenu de ce 8ème épisode, elle soit légèrement moins captivante. Les thèmes connus de l’Empire, de Dark Vador ou du générique sont présents bien entendu, mais timidement interprétés. Comme si les mélodies souhaitaient rester discrète pour cet opus dans lequel il est plus question de personnages secondaires, voire tertiaires, que sont la famille Erso et consorts. C’est une musique jouée par un orchestre symphonique, composée sur les bases existantes par Michael Giacchino (« Là-Haut »), qui remplace au pied levé et quelques mois avant la sortie du film le talentueux Alexandre Desplat, viré pour d’obscures raisons. La partition reste parmi les grandes musiques épiques du cinéma de science-fiction sans avoir à rougir de la concurrence, ce qui est un tour de force vu le délai pour l’écrire. En substance, le film « Rogue One » recèle plus d’intensité que sa bande-son, mais bon on ne va pas faire nos raclettes, il faut avouer que l’ensemble tient très bien la route.

Rogue One
De Michael Giacchino
Walt Disney Records

"Rogue One" recèle plus d’intensité que sa bande-son.
4.0Note Finale