18.2 C
Suisse
23 juin 2021

S'abonner au magazine

Sweat : l’enfer d’une vie d’influenceuse

-

Pour son second long-métrage, le réalisateur et scénariste Magnus Von Horn (Le Lendemain, 2015) décide de s’attaquer avec le film « Sweat » à la célébrité sur les réseaux sociaux et bien entendu à ses nombreux dommages collatéraux. C’était le Coup de cœur du Marché du Film de Cannes 2020 !


Ça vous dit de suivre pendant trois jours la vie de Sylwia Zajac, une motivatrice de fitness dont la présence sur les médias sociaux a fait d’elle une célébrité ? Bien qu’elle ait des centaines de milliers de followers, qu’elle soit entourée d’employés fidèles et admirée par ses connaissances, elle recherche une véritable intimité. À première vue, le pitch ne donne pas trop envie à moins d’avoir un goût particulier pour les réseaux sociaux et à la célébrité et pourtant le jeune réalisateur suédois Magnus von Horn, qui avait déjà surpris la critique avec un très bon « Le Lendemain », nous propose ici un portrait d’une influence polonaise au-delà des clichés attendus. Certes, pour la jeune génération, rien de nouveau et de très surprenant en revanche, pour ceux qui découvrent ou veulent être à la page, c’est un film purement sur la culture de l’instagram et de la mise en scène de Sylwia Zajac. On découvre, malgré sa popularité, sa solitude du monde moderne et urbain, sur le besoin d’être aimé dans une société de plus en plus superficielle. Les regrets d’un tel succès peuvent vite arriver, mais c’est souvent bien trop tard de s’en défaire.

« Sweat » n’est pas un film critique, le réalisateur laisse à chacun de se faire son propre avis et précise à travers ce film, que chaque cas est unique. Si quelques-uns ont su s’en sortir et gérer bien leur carrière, nombreux tombent dans une sorte de schizophrénie avec un goût bien particulier pour l’exhibitionnisme qui les poussent souvent à la dépression dès que tout ne se passe pas comme prévu. Mention spéciale à Magdalena Kolesnik, rôle principal du film, qui est incroyablement attachante dans un rôle très éprouvant par son côté psychologique. À travers son regard, qui souvent nous transperce, l’actrice polonaise arrive à nous faire comprendre toutes les nuances du film.

Un sujet contemporain traité brillamment sans aborder le voyeurisme vulgaire et facile, pour surfer sur une quelconque vague du buzz des réseaux sociaux. Magnus von Horn a su nous captiver en mettant en avant le décalage qui existe entre ce que l’on montre sur les réseaux sociaux et ce qui se passe réellement.

Sweat
POL – SWE – 2020 – 1h40 min
Comédie dramatique
Réalisateur: Magnus von Horn
Casting: Magdalena Kolesnik, Aleksandra Konieczna, Zbigniew Zamachowski
First Hand Films
05.05.2021 au cinéma

Carlos Mühlig
Depuis des nombreuses années, Carlos Mühlig met son savoir faire journalistique et en matière de communication au service de sa passion pour le 7ème art.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,168FansLike
10,000FollowersFollow
748FollowersFollow
645SubscribersSubscribe