Grand frère du modèle NX300, disponible depuis 18 mois, et dont il est visuellement très proche puisque la disposition des boutons au dos est presque identique et petit frère du NX1, la référence actuelle des appareils photo hybrides professionnels, le Samsung NX500 s’engage donc lui aussi sur la voie des hybrides haute qualité, notamment en calquant sa fiche technique sur celle du NX1, à défaut de plaire à ses concurrents Sony, Olympus ou encore Canon qui voient certainement d’un mauvais œil l’incroyable percée technologie réalisée par la marque sud-coréenne ces dernières années dans le monde de la photographie.

Livré en kit de base avec le 16-50 mm f/3,5-5,6 PZ ED OIS (un zoom électrique que vous pouvez manipuler en tournant la bague d’objectif ou en appuyant sur les boutons + et – disposés sur l’objectif), on retrouve encore sur ce modèle NX500 (livré en blanc avec un look néo rétro) un capteur unique conçu par Samsung avec le APS-C BSI CMOS de 28 Mpx, un processeur DRIMe V, l’AF System III à 209 points en détection de contraste et 205 en détection de phase, l’enregistrement vidéo en 4K et en UHD, le Wi-Fi, le Bluetooth et le NFC, un écran tactile orientable à 180 et une application iOS/Android. Le tout, qui pèse tout de même son poids, offre une prise en main par contre facile et rapide. Par contre, le NX500 est dépourvu de flash intégré (mais il est fourni avec l’appareil) et, contrairement au NX1, de viseur intégré alors que la plupart de compacts en possèdent un aujourd’hui. Manque malheureusement aussi à l’appel une entrée microphone et une sortie casque.

Une ergonomie proche de celle du NX300 !
L’ergonomie du NX500 est presque, comme déjà annoncé, identique à celle du NX300, voire dans la lignée des compacts. Toutefois, ce nouveau modèle se différencie un peu de son petit frère avec une deuxième molette, non cliquable, à laquelle vous pourrez attribuer diverses fonctions selon le mode PASM que vous aurez choisi : correction d’exposition, sensibilité, ouverture ou vitesse. Sur le capot droite, la touche AEL fait son apparition et permet notamment de verrouiller l’exposition mais aussi d’accéder rapidement, par exemple, aux divers modes AF ou encore à la sensibilité.

Samsung NX500

Samsung NX500

Le NX1 en plus compact !
Ce NX500 n’a pas à rougir devant son grand frère le NX1 a qui il reprend en grande partie les avantages. Mais, le plus fou dans cet appareil est certainement, et c’est la base pour un appareil photo, la qualité des images qui peuvent monter jusqu’à 28 Mpix, un record pour un modèle hybride de ce genre. Techniquement ce modèle est peut-être ce qui se fait de mieux dans cette gamme de prix à ce jour. Et si les débuts de Samsung dans la photographie ont été difficiles, la marque sud-coréenne aujourd’hui « concurrence » directement Sony, le leader des capteurs puisque le géant nippon équipe une bonne partie des smartphones en circulation et de nombreux reflex de différentes marques. Ici, point de Sony mais que du Samsung ! Son capteur APS-C 28 Mpix fait donc des merveilles. Il s’agit du seul capteur Backside Illuminated (pour capteur rétroéclairé). Avec une densité rare donc, il permet des performances remarquables en basses lumières où il parvient à tenir la route jusqu’à 3200 ISO en restituant avec maestria les détails et les couleurs !

Retour sur la qualité optique du Power Zoom 16-50mm f/3.5-5.6
Le Power Zoom 16-50mm f/3.5-5.6 fourni avec le NX500 et d’un point de vue rapport-qualité prix très bon. Motorisé comme un compact avec un zoom assez rapide mais en deçà d’un zoom mécanique, il excelle en mode vidéo.

Samsung NX500

Samsung NX500

4K UHD, 4K Cinéma ou Full HD
Du côté de la vidéo justement, le NX500 se révèle être une petite merveille qui rivalise directement avec le NX1. Il filme en 4K, 4K Cinéma ou Full HD, là ou d’autres n’ont pas encore franchi le pas, et offre ici encore une qualité d’image à tomber à la renverse malgré la lourde configuration nécessaire pour décoder la 4K. Un petit souci peut également intervenir lors de la lecture de vos fichiers 4K avec le programme VLC qui a tendance à ne pas bien supporter le format h.265 de Samsung. Il vous faudra éventuellement passer par un autre outil de conversion.

Un autofocus (AF) rapide …
Du côté de l’autofocus, si le NX500 est moins rapide que le NX1, il n’en demeure pas moins rapide. Il est réactif en plein jour et accroche parfaitement ses sujets alors qu’il offre une qualité moindre en basses lumières. En rafale, il monte à 9 image par seconde et demie à 28 Mpix mais peut être poussé jusqu’à 30 images avec une définition de 7 Mpix.

Pour conclure …
Vendu sur certains sites marchands à CHF 698,00, le NX500 de Samsung offre un excellent rapport qualité-prix. Sa facile prise en main et sa qualité d’image le place en haut du podium des appareils photo hybrides, sans conteste !

https://www.youtube.com/watch?v=lxV0jjyDO80

 Fiche technique :

• Monture d’objectif: Samsung NX
• Capteur d’image: APS-C (23,5 x 15,7 mm)
• Vitesse d’obturation : de 1/6000 sec. à 30 sec.
• Sensibilité : de 100 ISO à 51200 ISO
• Ecran basculant tactile avec visée à l’écran (LiveView) de 7,62 cm
• Viseur: Non
• Stabilisateur d’image: Non
• Formats d’enregistrement vidéo: 3840 x 2160 (30p), 4096 x 2160 (24p), 1920 x 1080 (60p, 50p, 30p, 25p, 24p), 1280 x 720, 640 x 480
• Encombrement: 120 x 43 x 64 mm pour 287 grammes