Cette rencontre entre Quentin Tarantino et Ennio Morricone se devait d’être mémorable, le réalisateur empruntant constamment à la musique du compositeur italien pour mettre en musique ses films. A l’arrivée, on ne peut que regretter que Tarantino n’aie octroyé que 25 minutes de musique originale à Morricone, les autres titres étant pour la plupart issus de son score inutilisé pour le film « The Thing » (une manière de réaffirmer son identité hautement cinéphile). On commence le disque avec le monumental « L’Ultima Diligenza di Red Rock », véritable morceau d’anthologie de plus de 7 minutes qui définira l’identité sonore de tout le film. Un titre qui illustre à merveille l’ambiance lourde et glauque du film, et que la plupart des morceaux approfondiront (voir le sublime « Neve »). Comme d’habitude chez Tarantino, les pistes sont entrecoupées de dialogues issus du film, ce qui a tendance à diminuer le plaisir d’écoute sans que ce soit rédhibitoire. Au final, même si on regrette de ne pas avoir eu plus d’Ennio Morricone, on appréciera la qualité globale d’un score très tarantinesque.

Soundtrack: The Hateful EightThe Hateful Eight
D’Ennio Morricone
Decca

The Hateful Eight D’Ennio Morricone
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

A propos de l'auteur

Articles similaires