De prestigieux acteurs qui malheureusement sur-jouent en solo, pour cette petite fête aux aspects de catastrophe annoncée.


Le film est un huis clos classique, où un groupe d’amis de plus ou moins longue date va déballer quelques vérités vraies qui vont pourrir l’ambiance… ou pire. Il y a tout d’abord Janet qui vient d’accéder au poste de Première Ministre de la Santé et qui s’apprête à fêter l’évènement avec quelques amis. Ensuite, il y a Bill, son mari, qui tient le rôle de mollusque de salon et passe des disques plus ou moins déprimants. Puis arrivent April, une intellectuelle au cynisme acerbe qui houspille continuellement son compagnon Gottfried, un thérapeute pétri d’amour pour son prochain et pour April en particulier. Jinny une impulsive jeune femme enceinte de triplés et sa compagne Martha, plus âgée et plus sage le personnage le plus convaincant du groupe. Et enfin Tom, un trader excessivement beau et élégant. Mais surtout, il y a un invité clandestin dont on découvre rapidement l’existence : une arme à feu.

Le film qui commence de manière littéralement explosive s’enlise bien vite dans d’interminables dialogues intellectuels et incisifs à outrance, mais qui manquent singulièrement de fond. En effet, ils profèrent à tout bout de champ des reproches singulièrement naïfs, si ce n’est absurdes pour des intellectuels sensés pouvoir articuler des réflexions complexes. De plus que plusieurs protagonistes choisissent précisément cette soirée pour faire des révélations choc semble un hasard des plus forcé. Le film est très théâtralisé et les acteurs s’adonnent à une telle surenchère actoriale que leurs personnages déjà bien assez stéréotypés confinent à la caricature. Le film fonctionne un peu comme un orchestre où les solistes les plus en vue donneraient le meilleur d’eux-mêmes, en oubliant la symphonie…

En conclusion ; le tout manque d’esprit de groupe, et même si chaque acteur de ce casting impressionnant a son bon moment, les interactions sensées se produire entre amis de longue date sont peu convaincantes. La photo en noir et blanc, sans doute sensée apporter une touche artistique n’est pas spécialement époustouflante et se balance continuellement dans un vague mouvement de caméra. Des crises d’hystérie tentent sans grand succès de relancer une action qui s’enlise dans une dispute générale qui manque singulièrement de fond.
Malgré tout, ça vaut la peine de regarder jusqu’au bout.

The Party
UK – 2017 – Comedy
Réalisateur: Sally Potter
Acteur: Patricia Clarkson, Bruno Ganz
Filmcoopi
16.08.2017 au cinéma

The Party : petites crises entre amis
2.5Note Finale