The Walking Dead : Eleanor Matsura et Paola Lazaro en interview

A lire aussi

Pauline Brandt
Pauline Brandt
Avec un master de français moderne avec spécialisation en études théâtrales, un bachelor en français moderne et histoire et esthétique du cinéma, Pauline Brandt met en œuvre tout son savoir-faire pour promouvoir le cinéma.

Pour le dernier volet de la trilogie des interviews de The Walking Dead, place à Eleanor Matsura (Yumiko) et Paola Lazaro (Juanita « Princesse » Sanchez). L’occasion pour les deux actrices de partager leurs points de vue sur la série dont la fin est prévue en 2022. Au programme : de la boue, de l’hémoglobine, et des échanges sur la mort. Avec Yumiko et Princesse, on apprend à dire adieu à la série qui nous a accompagné pendant plus d’une décennie.


On peut dire que la dernière saison de The Walking Dead est construite comme une trilogie. Nous nous apprêtons à découvrir la deuxième partie, dans un bloc de huit épisodes. Selon vous, cette deuxième partie tient-elle plus de High School Musical 2 ou de L’Empire contre attaque ?

PL : L’Empire contre-attaque, sans aucun doute !

EM : Absolument.

PL : Depuis longtemps, on a vu nos héros rejoindre une nouvelle communauté. Mais tout change devant eux – ça va être un moment difficile pour eux.

EM : La partie du milieu dans une trilogie apporte toujours des saveurs différentes. On peut dire que la première partie plante le décor, et que la deuxième commence à apporter les intrigues. C’est là qu’on voit les personnages faire face à des choix importants. On va voir beaucoup de choses comme ça. Cela ouvre, littéralement, un monde résolument nouveau. Avec l’arrivée du Commonwealth, on est témoin de choses qui n’avaient pas été vues auparavant. Tout change, par rapport à l’ancien monde. Cela fait remonter d’anciennes blessures, qui n’avaient pas eu le temps de guérir lorsque l’Apocalypse est arrivée.

Pensez-vous que la fin de la série offrira une possibilité aux survivants de construire un monde meilleur que celui qui a été perdu ?

PL : Pour être honnête… Nous n’en savons rien, parce qu’on ne nous dit rien jusqu’à la dernière minute, juste avant le tournage. Eleanor, est-ce que tu sais quelque chose là-dessus ?

EM : Non. Mais je dirai tout de même quelque chose. Cela me fait penser au début de la pandémie – quand tout le monde se disait que ce qui se produisait allait nous servir de leçon, nous permettre d’être présents les uns pour les autres. Finalement, en 2022, la situation change et certaines de ces résolutions sont oubliées. Je me demande si la situation peut être comparable avec celle de The Walking Dead. Je pense que l’arrivée du Commonwealth dans la série nous rappelle aussi cela : l’ancien monde n’était pas parfait, il avait même des aspects problématiques. D’une certaine manière, c’est comme si on n’avait rien appris de ce qui s’est passé. Je pense qu’il nous faudra voir si nos personnages suivent le même chemin – vont-ils retomber dans leurs anciennes habitudes ou en faire émerger de nouvelles, en décidant que l’humanité vaut mieux que cela ?

Nous vous avons vues dans plusieurs situations différentes – est-ce que vous avez préféré tourner les scènes de la vie ordinaire ou les scènes d’action ?

PL : Eh bien, j’adore les scènes de combat, mais je pense aussi que l’épisode 10 est particulier, qu’il a été spécial et drôle pour nous, et qu’il le sera aussi pour les fans. Il l’a été pour nous car nous avons tourné des choses auxquelles nous ne nous attendions pas du tout. Je pense qu’il le sera pour les fans aussi.

J’avoue que l’épisode 10 contient peut-être mon moment préféré pour Princesse !

PL : Oh, merci !

EM : Quant à moi, eh bien, après avoir passé deux saisons dans la saleté et la boue… Ne vous méprenez pas, j’ai beaucoup aimé ça, parce que je trouve qu’il y a quelque chose de libérateur là-dedans ! Je pense tout de même que cela m’a parfois manqué de tourner dans un studio, de porter des vêtements agréables. Et maintenant que je tourne à nouveau de cette manière… eh bien, l’extérieur me manque ! Donc je crois que ça a juste à voir avec qui je suis – on veut toujours ce qu’on n’a pas – mais je sais que j’ai beaucoup aimé tourner les combats.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile lors du tournage pour vous, en sachant que cette saison serait la dernière ?

PL : Je pense que pour moi, cela a été la préoccupation que cette saison puisse être la meilleur pour les fans. C’est quelque chose que j’espère vraiment, et sur lequel nous avons travaillé vraiment dur. Se dire au revoir, aussi, bien sûr. Cela fait bientôt 3 ans que je fais partie du cast maintenant… Alors oui, se dire au revoir, tout en s’assurant que cette saison soit la meilleure possible pour les fans après 10 ans.

EM : Oui, je suis d’accord avec Paula. Finalement, c’est là-dessus qu’on se retrouve tous. Vouloir un point final pour nos personnages, également. Ils ont tous eu de magnifiques trajectoires, et nous nous sommes investis en eux autant que les fans. Et nous voulons nous assurer que les fans puissent recevoir une conclusion qui leur semble adéquate.

Dans l’épisode 10, on voit vraiment de quelle manière Commonwealth peut être mauvais. Etant vous-même représentantes de minorités, à quel point cela
vous a-t-il touchées ?

EM : Vous savez… J’adore être une actrice, et j’adore pouvoir représenter des rôles différents. Parfois, je me retrouve dans des rôles de personnages influents, qui ont justement beaucoup de pouvoir. Cela ne représente pas du tout qui je suis, ni mes origines, mais je m’amuse en le faisant. Ce que fait le Commonwealth, c’est différent. Cela coupe les gens de qui ils sont vraiment. Leurs actions sont réalisées avec la croyance que c’est l’unique façon de faire, la seule vérité. Moi, je déteste cela, en tant qu’actrice et aussi en tant que personne. Je trouve que c’est très difficile de se retrouver là-dedans – cette idée qu’il y a une distinction nette entre une classe supérieure et une classe inférieure. Est-ce que je ressens cela d’autant plus fort, en étant métissée ? C’est certain. Marquer nos différences plutôt que les célébrer ne peut qu’être réducteur. Mais je ne crois pas que les personnages soient inconscients de ça. Yumiko, par exemple, a tout a fait conscience privilèges qui lui ont été rendus, et elle n’est pas à l’aise avec cela. Je suis très heureuse d’avoir pu jouer cela.

PL : Je suis tout à fait d’accord.

Maintenant que la fin s’approche, que préférez-vous ? Partir de façon spectaculaire, sous un éclat de bombes, ou s’éloigner tranquillement vers le soleil couchant ? Quelle est votre approche de la fin ?

PL : Moi, je veux partir de façon spectaculaire… mais sans être tuée (rires). C’est tout, je n’ai rien à ajouter !

EM : Je dois dire que je suis un peu pareille. C’est un peu tout ou rien, vous voyez ? Je voudrais vraiment voir mon personnage s’éloigner tranquillement dans le soleil couchant ; j’adore ce personnage, et j’adorerais voir une fin heureuse pour elle… mais je ne sais pas du tout à quoi cela pourrait ressembler, mais je l’espère vraiment. Maintenant, disons que si vraiment je devais la voir mourir, j’adorerais voir une très belle scène de mort. Quelque chose de vraiment épique, de vraiment cool.

The Walking Dead a eu énormément de beaux rôles féminins. Est-ce que vous pensez que cet aspect-là manquera au public ?

EM : Je pense que oui. Je pense que si on regarde toutes les séries qui existent maintenant, on peut remarquer que The Walking Dead a toujours pris à cœur les questions de représentation et d’inclusivité. Peu importe quelle est votre orientation sexuelle, quel est votre background… Même si on observe les aspects liés aux rôles féminins : les femmes de la série ont toutes été incroyables. Pour moi, cela a été un des aspects les plus attirants de la série, quand j’ai pu la rejoindre. Les femmes de la série n’étaient pas que des femmes fortes : il y avait des mères, des sœurs, des femmes aux parcours difficiles. Prenez le personnage de Carol, par exemple, qui est une survivante de violences domestiques, et qui devient cette incroyable matriarche. Il y a tant de choses dans cette série. Nous avons beaucoup de chance que la série prenne tout cela en compte, et aussi qu’elle ait permis à ces personnages des chemins aussi complexes au cours des 11 saisons.

PL : Je suis tout à fait d’accord avec Eleanor.  J’espère que mon prochain engagement me permettra de voir des trajectoires comme celles-ci.

Est-ce que vous aimeriez que la série offre une fin heureuse à tout le monde ?

PL : Je n’en ai aucune idée. Est-ce que je voudrais voir une fin heureuse… ? Eleanor, est-ce que tu voudrais voir une fin heureuse à la série ?

EM : Je pense qu’une conclusion pour chaque personnage, ça serait génial. Mais en même temps, ce serait étrange que chaque personnage reçoive une fin heureuse, non ? C’est difficile de terminer une série comme celle-ci. Je ne sais pas ce qui va se passer. Nous voulons faire au mieux pour répondre aux attentes des fans… Est-ce qu’une fin heureuse serait le moyen ?

PL : Je ne sais pas. Ils ne nous disent pas ce qui nous attendent !

The Walking Dead
Réal. : Greg Nicotero/Alrick Riley/Michael E. Satrazemis
Acteurs : Andrew Lincoln/Norman Reedus/Jeffrey Dean Morgan/Danai Gurira/Lauren Cohan/Austin Amelio
Disney+

- Publicité -

Nos soleils

Babylon

Le Clan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -