Un traître idéal

En vacances au Maroc, un couple d’Anglais fait la connaissance du millionnaire Dima. Ils ignorent que cet homme charismatique et extravagant blanchit l’argent de la mafia russe. À son contact, ils vont se retrouver à cavaler à travers toute l’Europe, plongés dans un monde de manipulation et de danger où chaque faux pas peut leur coûter la vie.


Laissé seul par sa compagne lors d’une soirée au restaurant, le jeune Professeur Perry fait la connaissance de Dima, un millionnaire russe qui blanchit l’argent de la mafia. Après quelques fêtes bien arrosées en sa compagnie, Dima lui demande un service qu’il ne peut pas refuser. Il doit livrer des informations importantes contenues dans une clé USB aux services secrets britanniques dès son retour de vacances. Alors qu’il croyait sa mission terminée, Perry se retrouve avec sa compagne embarqué dans une partie d’échecs que se livrent à distance le mafieux repenti et le MI5… Il ne leur reste qu’une manière de s’en sortir, faire exactement ce que l’on attend d’eux !

Un traître idéal

Très différent des films d’espionnage habituels, ce « Traître idéal » est intéressant pour plusieurs raisons. Joué admirablement par l’acteur Ewan McGregor, Perry n’a rien d’un héros. Il est maladroit, pas très charmeur et très naïf. Sa compagne, pourtant avocate au barreau, n’est pas beaucoup plus futée que lui. Face à eux nous avons de nombreux truands russes aussi tatoués les uns que les autres et des agents britanniques orgueilleux et profiteurs. Les dialogues ne sont pas très recherchés mais ont l’avantage d’être crédibles. La langue russe est abondamment utilisée et le scénario est passionnant même si il comporte de nombreux clichés et quelques approximations.

Un traître idéal

Tournée en Finlande, à Marrakech, à Londres, Paris et même Berne entre le 25 mars et le 31 mai 2014, cette réalisation est une adaptation d’un roman d’espionnage du célèbre auteur britannique John Le Carré. C’est la troisième fois qu’une œuvre du romancier sort au cinéma après « La Taupe » en 2011 et « Un homme très recherché » deux ans plus tard.

Un traître idéal

La réalisatrice, Susanna White, qui est notamment connue pour avoir réalisé « Nanny McPhee et le Big Bang », « Jane Eyre » ainsi que des épisodes de séries telles que « Boardwalk Empire », « Parade’s End » ou « Masters of Sex » s’est lancée pour la première fois dans un film d’espionnage. Une belle réussite somme toute, qui espérons-le en amènera d’autres.

Un traître idéal

Un traître idéal
De Susanna White
Avec Ewan McGregor, Damian Lewis, Naomie Harris, Stellan Skarsgård
Impuls
Sortie le 15/06

"Un traître idéal" : quand la Mafia nous Berne !
3.5Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires