Une histoire à soi – patchwork identitaire

A lire aussi

Pauline Brandt
Pauline Brandt
Avec un master de français moderne avec spécialisation en études théâtrales, un bachelor en français moderne et histoire et esthétique du cinéma, Pauline Brandt met en œuvre tout son savoir-faire pour promouvoir le cinéma.

« Une Histoire à soi » , deuxième film de la réalisatrice Amandine Gay, se penche sur les histoires croisés d’enfants adoptés devenus adultes. Un documentaire simple, précis et touchant.


Ils s’appellent Anne-Charlotte, Johee, Céline, Niyongira et Matthieu. Ils sont originaires du Sri Lanka, de Corée du Sud, d’Australie, du Brésil, du Rwanda.  Pour la caméra précise et sensible d’Amandine Gay, ils se confient sur le parcours qui a dessiné leur enfance et formé les contours de leur identité : celui de l’adoption dans une famille française.

Amandine Gay emmène son spectateur dans un échange intime, celui que l’on fait assis par terre près d’une boîte à chaussures remplie de vieilles photos. Les images fixes défilent – souvenirs d’enfance, photos de vacances, photos des dossiers d’adoption – parfois remplacées par de courts inserts d’images en mouvements – les vidéos familiales filmées au Caméscope des années 90 et des images d’archives. C’est donc avec un matériau brut et inaltéré et un ancrage solide dans le réel qu’Amandine Gay travaille et fait le pari de raconter des histoires réelles d’adoption. Tour à tour, Johee et les autres racontent leurs parcours en voix-over par-dessus le montage de leurs photos d’enfance : on a l’impression d’un moment hors du temps, une plongée dans l’intime à travers une caméra qui sait éviter le pathos.

C’est qu’Amandine Gay sait viser juste alors même qu’elle n’hésite pas à aborder les questions généralement évitées, celles dont on entend peut parler, mais qui pourtant ont fait partie du parcours de l’adoption. Que dire des biais racistes qui s’y trouvent, que dire du déracinement culturel qui a accompagné les adoptions internationales, que dire du sentiment de flou qui entoure l’identité d’une configuration familiale différente des autres ? Amandine Gay laisse le champ libre à ceux qui témoignent tout en proposant une ébauche de réponse. Et de montrer que sur des même sur des bases flottantes, une construction de soi est possible. Sa caméra évoque plusieurs actes d’amour – de soi, des racines, de la famille – permettant de constituer la pièce manquante du puzzle. La touche finale d’un patchwork cinématographique réussi.

Une Histoire à Soi
FR – 2021 – 100 – Documentaire
De Amandine Gay 
CinéDoc
02.02.2022 au cinéma
www.cinedoc.ch

- Publicité -

Il Giardino del Re

Krypto et les Super-Animaux

Men

Mi Iubita mon amour

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -