Valhalla Rising

Valhalla Rising

Quelque part le « 2001 » de Winding Refn, « Valhalla Rising » est un film en langueur, en brutalité et en effets psychédéliques qui peint son anti-héros mutique dans un paysage glacial où les dialogues se font rares. Dès lors, Refn requiert de sa bande-son qu’elle dicte l’atmosphère froide et violente de son cryptique tableau. Le résultat est un mélange entre minimalisme éthéré et sombre électro. Un titre comme « Caged » communique une sorte de quiétude oppressante et suggère par sa texture épaisse le climat brumeux des paysages nordiques. La majorité de la bande-originale est comme étouffée, presque en sourdine. L’effet peut s’avérer lassant à la longue, mais il est parfaitement incorporé dans « Into Hell » qui vire des tonalités fantomatiques aux troublants frissons d’un orchestre à cordes. Un moment fort ? Le combo du tribal « Return » aux allures post-rock suivi des orgues menaçants de « Free ». Une bande-son moderne par excellence.

Valhalla Rising
Peter Peter et Kyed Peter
Milan Records