17.7 C
Suisse
22 juin 2021

S'abonner au magazine

VILLA CAPRICE – Jeux de Pouvoir

-

Lorsque Gilles Fontaine puissant homme d’affaires est mis en examen judiciaire, il se tourne vers le plus renommer des avocats français du moment. Ce dernier accepte avec tempérance ce client pensant que ce sera une consécration pour sa fin de carrière proche.

Un jeu de pouvoir et d’influences va se mettre en place entre les deux hommes dès les premières secondes de leur relation professionnelle. Celle-ci va glisser tantôt du côté de Maître Germon tantôt du côté de Gilles Fontaine pour finir par en blesser un plus que l’autre, oubliant presque qu’ils sont censés être dans le même camp.

Un face-à-face lourd et noir entre deux acteurs qui valent leur pesant d’or dans un décor idyllique de la fameuse Côte d’Azur. Sur fond de procès pour abus de biens sociaux ou autre pots de vin, la Villa Caprice, magnifique propriété qui donne son nom au film, tient en effet un rôle essentiel aux machinations du personnage de Gilles Fontaine. La manipulation de la haute société des affaires, la prostitution légale des hommes et des femmes pour l’argent et le pouvoir sans oublier l’excellente maîtrise des clés des pervers narcissiques sont les ingrédients de ce long métrage sombre. Comme si les mensonges et les malversations étaient plus faciles à dissimuler en pleine lumière, la plupart des scènes sont nimbées de soleil. Ce soleil chaud et accablant qui se veut à l’image de la soumission révoltée d’un être à un autre, que traite également Villa Caprice.

Les manières de soumettre l’autre pour arriver à ses fins sont nombreuses. Même si le personnage de Maître Germon connaît la chanson, il peine à saisir la partition de son acolyte dans son ensemble, ce qui lui vaudra des surprises amères. Les dialogues reflètent parfaitement l’ambiance étouffante des jeux de manipulation dans les hautes sphères. Tout cela engendre rapidement des sentiments contradictoires dans l’esprit du spectateur qui balance donc entre, dégoût, rejet, bienveillance, compassion et enfin surprise mesurée tellement les échanges entre les protagonistes sont lourds de conséquences à chaque parole.

Un polar ensoleillé, une manipulation astucieuse et souriante. Voilà ce que ce film nous fait subir de la première seconde jusqu’à la dernière avec une aisance déconcertante. On se laisse volontiers manipuler, malgré le sourire ExtraBrite de Patrick Bruel.

Villa Caprice
FR-BE – 2020 / 1h 43min / Thriller
De Bernard Stora
Avec Niels Arestrup, Patrick Bruel, Irène Jacob
JMH
02.06.2021 au cinéma

Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,168FansLike
10,000FollowersFollow
748FollowersFollow
645SubscribersSubscribe