Visitors par Philip Glass

Visitors par Philip Glass

Godfrey Reggio et Philip Glass : deux noms indissociables depuis le succès de la trilogie Qatsi, initiée en 1982 par « Koyaanisqatsi » et achevée en 2002 avec « Naqoyqatsi ». C’est grâce à la musique pour le premier de ces films poétiques inoubliables, dénués de son et de dialogue, que Glass est devenu un artiste célèbre au-delà de la sphère de la musique contemporaine. Il n’est donc pas étonnant de le retrouver sur « Visitors », nouveau film de Reggio, le premier depuis 11 ans (le cinéaste est aussi rare que le compositeur est prolifique). La formule n’a pas changé : la partition accompagne seule les belles images en noir et blanc, constituées en majorité de plans de visages et de lieux désertés. La tonalité de la musique, en revanche, est à l’opposé des trépidantes envolées de « Koyaanisqatsi ». Parce que « Visitors » est plus radical et moins abordable que ses prédécesseurs, Philip Glass s’en tient à une orchestration classique et une sobriété qui contraste avec ses récentes créations. De fait, on recommandera plutôt une écoute de la B.O. avec le film.

Visitors
Philip Glass
Orange Mountain Music