12ème FFFH : Radin

Durant cinq jours, la ville du bilinguisme se fera l’ambassadrice du cinéma français/francophone en Suisse. L’édition 2016 présentera, en plus des événements parallèles, une soixantaine de films en version originale sous-titrés pour la plupart en allemand. Des invités de marque sont comme de coutume attendus à Bienne.


Une soixantaine de courts et longs‐métrages, dont de nombreuses Grandes premières, composera la programmation. La section Horizon proposera au public de découvrir des productions ayant un lien avec la France, à l’instar des films « Pericles » de Stefano Mordini (film labellisé Couleur 3) et « Hedi » de Mohamed Ben Attia diffusés en Grandes premières. Le cinéma suisse sera dévoilé sous le label Le Clin d’œil où des productions suisses ou coproductions franco‐suisses seront présentées telles « Un juif pour l’exemple » de Jacob Berger ou « Docteur Jack » de Benoit Lange. En Grandes premières et Premières suisses vous seront proposés « La fille inconnue » de Luc et Jean‐Pierre Dardenne, « L’économie du couple » de Joachim Lafosse, « La danseuse » de Stéphanie Di Giusto, « Radin ! » de Fred Cavayé, « Le Ciel attendra » de Marie‐Castille Mention Schaar, « Cézanne et Moi » de Danièle Thompson ou encore « Une vie » de Stéphane Brizé, en Compétition à Venise, montré en préouverture du FFFH le 14 septembre à 20h00.

La Section découverte présentera une série de longs et courts‐métrages, ces derniers étant en Compétition. « Tramontane » de Vatche Boulghourjian ainsi que « Les premiers Les derniers » de Bouli Lanners en seront les chefs de file. Les Premières alémaniques dévoileront « Saint Amour » de Benoît Delépine et Gustave Kervern, « Médecin de campagne » de Thomas Lilti, qui sera présenté lors de la séance Cinedolcevita du 6 septembre, « Ma Loute » de Bruno Dumont, la belle surprise du Festival de Cannes et « Quand on a 17 ans » de Bertrand Tavernier. Les plus jeunes auront l’occasion de découvrir en Grande première le film suisse d’animation tant attendu, « Ma Vie de Courgette », lors de la Journée des Enfants. Il est prévu que le réalisateur Claude Barras vienne rencontrer les enfants à l’issue de la projection. « Die Melodie des Meeres », projeté en allemand, sera proposé en deuxième partie d’après‐midi aux jeunes alémaniques. Le programme complet sera dévoilé le mardi 6 septembre dès 14h30 sur le site officiel du festival. La prévente débutera le mercredi 7 septembre 2016.

12ème FFFH : Ma Loute

12ème FFFH : Ma Loute

AUTOUR DU FESTIVAL
Dans la bande-annonce de la 12ème édition du Festival du Film Français d’Helvétie (que nous vous conseillons fortement de visionner), Ariane Ascaride se démène sur une route de Provence pour se rendre à Bienne. Espérerons qu’elle arrivera à temps…

Les invités
Plusieurs films de la sélection seront présentés par les talents et aboutiront sur un Podium de discussion traduit simultanément en allemand. En 2015, une trentaine d’invités ont fait le déplacement à Bienne. Pour cette édition 2016, le FFFH aura le privilège d’accueillir des délégations mélangeant les talents naissants (Sophie Reine, réalisatrice de « Cigarettes et chocolat chaud »), aux talents confirmés (les réalisateurs Stéphane Brizé pour « Une vie » et Jacob Berger, réalisateur de « Un juif pour l’exemple »). L’ensemble des invités sera dévoilé le mardi 6 septembre à 10h00 lors de la conférence de presse.

Les événements parallèles
Un grand nombre d’événements parallèles complètent le programme. Organisée pour la première fois, la Journée du Cinéma proposera des projections gratuites au public biennois le dimanche 4 septembre. Cet événement sera suivi par le Festival des Aînés qui aura lieu le mardi 6 septembre. Les Ateliers du Club Junior du FFFH offriront aux enfants, le samedi suivant, la possibilité de tourner une scène « gag », en collaboration avec La Lanterne Magique. Un débat sur la digitalisation au  cinéma sera organisé le vendredi  16 septembre à La Werkstadt en collaboration avec Swisscom. La Journée des Enfants aura lieu le mercredi 14 septembre et offrira le film suisse d’animation sans doute le plus attendu du moment, « Ma Vie de Courgette », qui représentera la Suisse aux Oscars. Quelques autres surprises agrémenteront encore ponctuellement le festival, qui seront annoncées lors de la conférence de presse.

La Journée du Cinéma
En marge du festival, le FFFH proposera deux séances gratuites à l’occasion de la Journée du Cinéma, organisée pour la première fois dans les salles biennoises de Cinevital et dans plus de 250 cinémas en Suisse et au Liechtenstein le dimanche 4 septembre, toutes les séances seront au tarif de CHF 5.-. Sous-titrés en allemand, les deux films seront programmés en avant-première alémanique : « Rosalie Blum » de Julien Rappeneau, au REX 2 à 10h00, et « Un homme à la hauteur » de Laurent Tirard, au REX 1 à 20h15.

Les défis de la digitalisation – Table ronde à La Werkstadt
En 2016, Swisscom s’associe au FFFH pour organiser un débat dans le tout nouvel espace de La Werkstadt, centre d’innovation et de rencontre qui ouvrira ses portes en septembre au cœur de la ville de Bienne. L’événement se déroulera durant le Festival et offrira une réflexion sur les défis que représente la digitalisation du film. Bettina Oberli, réalisatrice, Denis Rabaglia, auteur-réalisateur et Président de la Société Suisse des Auteurs ainsi qu’un responsable de Swisscom TV seront invités à débattre. La discussion, menée dans les deux langues, sera ouverte au public. « Chancen und Risiken der Digitalisierung für die Filmbranche » aura lieu le vendredi 16 septembre à 16h00 à La Werkstadt, rue de la Gare 5, à Bienne.

12ème FFFH 2016

12ème FFFH
Bienne
Du 14/09 au 18/09
www.fffh.ch