Trois thématiques parmi les 15 débats proposés par le Forum auront une résonance particulière avec l’actualité. La récolte systématique de données d’utilisateurs des réseaux sociaux et la menace que celle-ci représente sur le droit à la vie privée ; les conditions de travail des employés d’usines de téléphones portables en Chine,après la récente visite du président Xi Jinping en Suisse ; et la nouvelle mobilisation féministe, à l’image des Women’s Marches, qui ont eu lieu au lendemain l’investiture de Donald Trump.

On constate ces dernières années de nets mouvements de recul des droits des femmes, notamment sur les questions de droits reproductifs. Élection de Donald Trump, débats au parlement polonais, initiatives en Espagne et en Suisse… L’IVG qui appartient au noyau dur du droit des femmes à disposer de leurs corps, arrachée de haute lutte à partir des années 1970, semble aujourd’hui menacée. Laure Adler, animatrice sur France Inter, mènera le débat le dimanche 12 mars dans le forum « Droits des femmes : une lutte permanente ».

En partageant nos pensées intimes, informations personnelles ou affinités, livrées sans pudeur à ces réseaux, ne contribuons-nous pas tous à l’affaiblissement de la vie privée ? Pour Max Schrems, l’avocat autrichien à l’origine de la plainte pénale contre Facebook, ce n’est pourtant pas une fatalité. Protagoniste principal du documentaire « Facebookistan » (présenté au Festival), il sera à Genève pour débattre de ces questions dans le forum « Il était une fois la vie privée » le mercredi 15 mars.

Notons aussi que l’artiste à l’honneur de cette édition anniversaire, le cinéaste cambodgien Rithy Panh, primé dans les plus grands festivals internationaux et nommé aux Oscars, sera en résidence à Meyrin, aux portes de Genève, à partir du 23 janvier.

Outre un état des droits humains à travers la perspective historique de Louis Joinet, figure tutélaire de ce combat, le Forum abordera, à travers 19 débats publics de haut niveau, les guerres au Yémen, avec Tawakkol Karman, Prix Nobel de la Paix 2011, et en Syrie, avec Stephen Rapp, ancien haut responsable de l’administration Obama et ancien procureur au Tribunal pénal international pour le Rwanda et en Sierra Leone. Le Festival se préoccupera par ailleurs de l’avènement d’hommes forts, comme en Turquie, avec la sociologue et dissidente turque Pinar Selek. Il se penchera également sur des évolutions importantes telles que la redéfinition des genres, le droit à la vie privée ou l’identité noire.

15ème FIFDH
Genève, Orbe, Lausanne…
Du 10/03 au 19/03
www.fifdh.ch

[Tiré des communiqués de presse]