« Le Mois du Film Documentaire » est de retour pour une 18e édition qui s’annonce encore plus riche que les précédentes.

Du 1er au 30 novembre, plus de 1500 films récents ou de patrimoine, français ou étrangers, longs ou courts  représentés sous 172 programmations thématiques différentes prendront place dans 700 bibliothèques, 350 cinémas, plus d’une centaine d’écoles, collèges, lycées et universités, plus de 500 établissements culturels et associations et une centaine de structures sociales en France, mais pas seulement. En effet, le « Mois du Film Documentaire » est un événement culturel, éducatif et social présent dans le monde entier et la Suisse n’est pas en reste. Les villes de Chevenez, Courtdoux, Delémont, Le Noirmont et  Porrentruy accueilleront ce rendez-vous.

Au total, cette 18e édition du «Le Mois du Film Documentaire » accueillera, outre les festivaliers, 1400 réalisateurs, dont 500 viendront à votre rencontre. C’est aussi des cartes blanches, des rétrospectives, 300 séances pour les jeunes publics, des débats, des ateliers pratiques, des tables rondes, des concerts et des master-classes.

Le Mois du film documentaire, désireuses de promouvoir le cinéma documentaire auprès d’un large public, repose sur un principe de liberté de participation et de programmation pour ces structures. Ce principe de fonctionnement fait la réussite de l’événement : chacune imagine un programme thématique, choisit les films et organise ses séances, en toute autonomie ou bien en s’appuyant sur les propositions d’Images en bibliothèques.

De plus en plus de séances jeunes publics sont organisées durant « le Mois du film documentaire ». Images en bibliothèques propose en partenariat avec l’Afca, trois programmes de courts métrages documentaires animés « Découvrir l’ailleurs ». Ils sont souvent accompagnés d’animations comme des ateliers stop motion, des jeux ludiques autour des films, des expositions, des discussions…

De plus en plus d’écoles participent à la manifestation en choisissant des films en lien avec le programme scolaire. Cela permet de diversifier les modes d’accès à la connaissance et d’impliquer les élèves dans l’apprentissage.

La programmation, riche et variée, varie selon votre lieu géographique. Rendez-vous sur le www.moisdudoc.com pour découvrir les projections et autres événements qui se dérouleront près de chez vous. On peut souligner quelques temps forts comme la diffusion dans une quinzaine de lieux à travers la France du documentaire « Homeland, Irak année zéro » en présence de son réalisateur Abbas Fahdel ou encore « Femmes libres et féminisme », une sélection éclectique et multiforme tant par la diversité des personnes et des payés représentés que l’écriture des réalisatrices. Ce dernier rendez-vous est organisé en partenariat avec le Centre audiovisuel Simon de Beauvoir. Un focus sur Nicolas Philibert aura également lieu en partenariat avec la Revue Images documentaires. Nicolas Philibert est un réalisateur français de films documentaires reconnu. On lui doit notamment « La Maison de la radio », « La nuit tombe sur la ménagerie », « Nénette », « Retour en Normandie » ou encore « Qui sait ? ». Très Bon « Mois du documentaire » à tous !