Le festival de référence célébrant le cinéma d’Amérique latine nous revient avec une édition plurielle mais qui fait la part belle à la littérature au cinéma : biopics d’auteurs célèbres, adaptations, documentaires… Il y aura de multiples regards au croisement de ces deux arts majeurs.


Une 18ème édition gargantuesque du Filmar en América Latina, tant le choix est copieux ! D’abord les « Coups de cœur », huit films qui ont fait vibrer les programmateurs au cours des douze derniers mois et qui révèlent la profondeur, l’engagement et l’habileté formelle et sensible du 7ème Art latino-américain. Une traversée esthétique et humaine des cinématographies du Paraguay, d’Uruguay, du Chili, du Pérou, d’Argentine, du Brésil, de Cuba et du Mexique. Y figureront, entre autres, les yeux d’une enfant et le regard d’une cinéaste qui jouent et déjouent l’altérité ; deux femmes pour un thriller de subtilité maternelle suspendu entre solidarité et manipulation…

Huit premières œuvres seront proposées dans la section « Opera prima », dont le prix sera attribué par un Jury des Jeunes. Mais le cœur de la programmation s’immiscera dans les territoires de l’âme. Des âmes incarnées dans des corps, des expériences, des destinées. Vingt-trois longs-métrages qui dressent autant de portraits, pour une plongée dans le film biographique. Au fil des époques et des paysages, une diversité d’histoires de vie (célèbres, oubliées, ressuscitées) prennent forme dans une multiplicité de traitements cinématographiques : biopics, anti-biopics, autofictions, biographies fictionnelles, documentaires créatifs, récits de vie. Si le choix stylistique revient aux cinéastes, le spectateur bascule dans l’univers fascinant qui transforme le sujet en personnage, parfois en mythe.

Le spectre des thématiques et des formes de la production cinématographique latino-américaine actuelle étant multiple, le Filmar vous guidera dans votre découverte à l’aide de quelques pistes explorant « Des humeurs et des envies ». Les films de cette section sont organisés autour de 3 propositions : joyaux de festivals, une histoire de famille, et le cinéma du cinéma. La section « Au Front » donnera de l’espace à des films engagés et militants, tandis que « Filmarcito » continuera à s’adresser plus jeunes, et qu’une collaboration avec le Musée d’ethnographie de Genève offrira une « Dédicace » aux esprits de la forêt via des films à connotation chamanique. S’ajoute à tout cela « Art-images », un espace ludique où le cinéma rencontre les autres arts, « A revoir » pour rattraper les perles des éditions précédentes, et bien sûr les expos photos (La paix c’est pour quand ?), concerts et autres soirées festives. De quoi bien occuper son temps !

18ème FILMAR

18ème FILMAR
Genève, France voisine
Du 18/11 au 04/12
www.filmaramlat.ch

A propos de l'auteur

se promène souvent dans les bois avec un tronc d'arbre sur l'épaule. Aime respirer l'odeur du napalm au petit matin. Et quand il tire, il raconte pas sa vie !

Articles similaires