Célébrant son quart de siècle cette année, le Festival International du Film de Genève // GIFF continue de bousculer les codes. Assumant pleinement son caractère unique dans le paysage audiovisuel en Suisse, la manifestation mêlera pour la première fois cinéma, télévision et digital au sein de ses sections non-compétitives. Une convergence également illustrée par l’affiche 2019, kaléidoscopique.


Convergence et singularité façonneront l’audiovisuel de demain : voici le message que veut faire passer le GIFF en amont de sa 25e édition, qui se tiendra du 1er au 10 novembre prochain.

Précurseur, le Festival s’est positionné depuis ses débuts comme une véritable plateforme d’innovation, cherchant sans relâche à s’affranchir des conventions en mettant sur un pied d’égalité cinéma, télévision et digital. Pour symboliser cette transversalité, l’intégralité du volet hors-compétition du Festival a donc été repensé.

« Ces dernières années, le GIFF a démontré, à travers sa programmation mais aussi à travers la mobilité de ses publics, que les usages sont plus poreux qu’on ne l’imagine et que la convergence est dorénavant une réalité » rappelle Emmanuel Cuénod, directeur artistique et général du GIFF. « Nous souhaitons rendre compte de ce mouvement en nous acquittant des grilles de lectures habituelles. Il s’agit pour nous de bâtir une programmation mettant en valeur, sans a priori, ni conservatisme, toutes les images qui font sens dans un flux audiovisuel à la fois encore trop cloisonné et totalement saturé. »

Cinq sections mettront ainsi en évidence les liens entre des titres aux thématiques plus globales :

  • Highlights réunira les événements majeurs du GIFF : premières de films signés par des cinéastes confirmés, intégrales de séries attendues, projets spéciaux, installations interactives ;
  • Pulsation prendra le pouls de la création contemporaine, avec ses urgences, ses folies, sa démesure. Des films, des séries, des oeuvres virtuelles venues des quatre coins du globe pour dresser un état des lieux en images du monde actuel ;
  • Stream, un panorama d’oeuvres, tous formats confondus, qui réconcilient regards d’auteurs et goût du divertissement. On retrouve également en son sein StreamKids, à savoir l’ensemble des programmes dédiés au jeune public ;
  • Bande originale, section sonore aussi bien que visuelle, traquera la musique partout où l’image lui rend hommage, à travers des documentaires et des fictions, des séries télévisées, des vidéoclips traditionnels ou immersifs, mais aussi des ciné-concerts, des performances live et des dj sets ;
  • Future Is Yours invitera les festivaliers à explorer nos futurs possibles, avec des séries dystopiques, des films d’anticipation, des oeuvres VR de science-fiction mais aussi en permettant aux festivaliers du GIFF d’expérimenter de multiples technologies exploratoires et de nouveaux modes de narration ;
  • Film & Beyond Award complétera avec panache le tableau de cette section hors compétition, en récompensant la carrière d’un artiste phare de l’audiovisuel.

Basé sur les écritures et formes propres à chaque pratique audiovisuelle, le volet compétitif du GIFF demeure pour sa part inchangée. Les festivaliers pourront retrouver la Compétition internationale de longs métrages, la Compétition internationale de séries télévisées et la Compétition internationale d’œuvres immersives, unique en Suisse.

La 25e édition du GIFF se tiendra du 1er au 10 novembre 2019. Rendez-vous sur giff.ch le 9 octobre 2019 afin de découvrir l’intégralité de la programmation.
www.giff.ch