Au programme de cette 5ème édition du seul évènement entièrement dédié́ au cinéma palestinien en Suisse, une sélection de 17 films qui seront projetés au cinéma Le Spoutnik (L’Usine, Genève). Et pour animer les débats entre spectateurs et cinéastes chers à PFC’E, l’équipe est heureuse d’accueillir 7 cinéastes palestinienNEs.


Comme fil rouge de cette édition, les cinéastes « Palestiniens de 48 », citoyens de la partie de la Palestine devenue l’Etat d’Israël en 1948. Dans leur travail cinématographique, comment composent-ils avec leur identité́ palestinienne et leur situation de minorité́ non juive ? Quels liens tissent-ils avec leurs compatriotes de Cisjordanie, de Gaza ? Et cette question qui revient dans de nombreux films : comment leurs familles ont-elles vécu ce déchirement entre tenter de rester ou devoir s’enfuir ? Quatre d’entre eux, Mohamed Bakri, Ula Tabari, Alaa Ashkar et Nizar Hassan seront présents cette année.

Gaza restera au cœur de PFC’E. Cela fait 2 ans que PFC’E essaie d’inviter, en vain, des cinéastes de Gaza, empêchéEs d’en sortir par l’Etat d’Israël. Vu la force des films que nous avons reçus cette année, une soirée Gaza leur est consacrée, et nous comptons fermement sur la présence de trois jeunes cinéastes gazaouis pour en débattre : Mohammed Almughanni, Areej Abu Eid, Mahmoud Abu Ghalwa et le producteur Amer Nasser.

Une projection ouverte au public de « 3’000 nuits », de Maï Masri, qui sera présente par Skype pour échanger sur les conditions de vie et la lutte des femmes palestiniennes et arabes dans les prisons israéliennes, aura lieu à l’IHEID le mardi 29 novembre – date retenue par l’ONU comme Journée internationale de solidarité́ avec le peuple palestinien.

Le café-bar Les Volontaires (ex-Barje) accueillera une exposition originale du photographe gazaoui Motaz Alaaraj, qui essaie de faire ressortir la beauté́ au cœur de l’insupportable. Chaque soir, un buffet oriental sera servi, sans oublier le concert du groupe Yasser Abd Alla le samedi 26 novembre.

Pour partager un nouveau Regard suisse sur la Palestine et les Palestiniens, nous accueillerons en outre le projectionniste bernois Raff Fluri.

Le PFC’E continue de promouvoir un cinéma palestinien de qualité́ et d’ouverture, en finançant les sous-titrages en français des films projetés, afin de faciliter leur diffusion.

daily-movies.ch_5ème Rencontres cinématographiques Palestine

5ème Rencontres cinématographiques Palestine: Filmer c’est exister !
Genève
Du 24/11 au 27/11
www.palestine-fce.ch

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.