9ème Festival du Film Vert 2014

9ème Festival du Film Vert 2014


Le Festival du Film Vert est une manifestation d’utilité publique – qu’on se le dise ! – qui vise avant tout à informer, pas obligatoirement à convaincre, sur les grands enjeux écologiques mais aussi sociaux de notre temps.


Chacun retiendra quelque chose de différent d’un film, l’objectif est de faire naître une réflexion, une discussion et un échange autour de sujets parfois déjà connus, parfois beaucoup moins. Nous vous encourageons à venir découvrir ces films passionnants, qui enrichiront votre connaissance du monde et vous permettront aussi de débattre avec des intervenants passionnants.

La soirée d’ouverture aura lieu au Cinéma d’Echallens le 28 février dès 19h30, en présence de nombreux réalisateurs et invités. La première des 180 séances agendées dans 30 villes sera le film « Sable – enquête sur une disparition », qui recevra le Prix Greenpeace Suisse 2014 ! En effet, Greenpeace a choisi de primer le documentaire de Denis Delestrac qui dévoile une problématique méconnue du public. Le réalisateur et son équipe ont réussi à nous confronter à la disparition des plages, à ses causes et ses effets avec une grande maîtrise journalistique et cinématographique, tout en divulguant des images extraordinaires et en interrogeant des interlocuteurs pertinents. « La disparition des plages n’est qu’un symptôme de plus de l’exploitation démesurée des ressources naturelles. Ce film nous montre que cette folie ne s’arrête pas seulement au pétrole, au gaz, aux métaux, mais touche également le sable, que l’on croyait illimité. Espérons que ces images contribueront à mettre sous pression ceux qui sont responsables de la crise du sable», relève Matthias Wyssmann, responsable du bureau francophone de Greenpeace Suisse. Et étant donné que ce même film avait déjà été retenu par le comité de sélection du festival pour être le « film commun » de cette édition, il sera projeté dans les 30 villes participantes au Festival du Film Vert 2014 (liste complète des villes et séances sur le site du festival).

Lors de la soirée d’ouverture, le Prix Tournesol du Documentaire Vert sera également attribué, par un jury franco-suisse, à l’un des cinq films nominés :

− « Global Gâchis » (Maha Kharrat, Olivier Lemaire, France 2012)

− « Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde » (Marc Roche, Jérôme Fritel, France 2012)

− « Un monde sans humains » (Philippe Borrel, France 2012)

− « Centrales nucléaires : démantèlement impossible » (Bernard Nicolas, France 2013)

− « Le monde après Fukushima » (Kenichi Watanabe, France 2012)

Comme chaque année, les organisateurs locaux ont fourni un travail remarquable pour inviter des intervenants qui échangeront avec le public à l’issue des projections. Et à partir du 15 mars, le Festival du Film Vert se déclinera en version allemande, à Zurich, avec une soirée d’ouverture à Herrliberg, puis une quinzaine de projections dans la région zurichoise. Pour la plupart, il s’agit des mêmes films que dans la partie francophone, évidemment en version allemande. Grâce à ce développement en Outre-Sarine, les nouvelles villes qui nous ont rejoints cette année et l’intérêt croissant du public pour les questions environnementales et de société, le festival attend environ 8’000 spectateurs.

9ème Festival du Film Vert
Suisse Romande et France voisine
Du 01/03 au 31/03

www.festivaldufilmvert.ch