Une Comédie simpliste qui prend racine dans le monde particulier du football américain. On partage la vie privée des joueurs et on suit les intérêts financiers des managers.


Spencer Strasmore est un ancien footballeur des Miami Dolphins reconverti en agent de joueur et conseiller financier. Il s’occupe de ses protégés 24 heures sur 24, mais ceux-ci ne se refusent aucun excès et ont plus de muscles aux bras qu’au cerveau. Notre héros a donc du pain sur la planche pour gérer leurs carrières et leur éviter les embrouilles.

Dans les premiers épisodes, nous faisons la connaissance des joueurs principaux que sont : Ricky Jerret, Vernon, Travis Mach et Charles Greane. Ce dernier est à la retraite et bosse pour un concessionnaire automobile. C’est le plus calme de tous.

Le quotidien de ses potes est fait de quelques entraînements et de soirées déjantées. À cette occasion, ils ingurgitent une quantité astronomique d’alcool en tous genre et baisent tout ce qui bouge. Des drogues sont consommées et ils festoient et friment jusqu’à ce que les catastrophes arrivent. C’est là qu’intervient Spencer.

Plus Nounou qu’agent financier, il gère avec son associé Joe une société de gestion de fortune « la Anderson Financial Management ». Cette série qui parle plus de fric que de sport plaira à un public masculin et jeune. Si on admire les belles carrosseries et les jolies filles au début, on se lasse très vite de la simplicité des épisodes. Ce n’est pas génial, mais on a quand même envie de connaître la suite, c’est ça la magie des séries…

Si le personnage principal de « Ballers » s’appelle Spencer Strasmore, c’est parce que Stephen Levinson, créateur de la série, a voulu faire un petit clin d’oeil à son ancien assistant, qui porte le même nom. Levinson et Strasmore (crédité du générique de Boardwalk Empire et du film : du sang et des larmes) travaillent ensemble depuis de nombreuses années. Dans la série de HBO, le vrai Spencer Strasmore occupe le poste de producteur associé.

Fils du comédien Denzel Washington, John David (Ricky Jerret) décroche son premier rôle dans cette série. Le show de HBO n’est toutefois pas sa toute première expérience d’acteur. En 1992, âgé de huit ans, seulement, le néophyte a fait de la figuration dans le film « Malcom X ».

L’impressionnant Vernon, un athlète déterminé à soutenir financièrement sa famille, est incarné par un ancien pro de football américain. Ce sont ses entraîneurs qui l’ont recommandé à la production, alors qu’ils étaient en quête de comédiens. Sa prestation est plutôt bonne, mais il ne crève pas l’écran. Quant à Dwayne Johnson, héros de l’histoire, il n’est plus à présenter. Ex-catcheur, il a joué dans de nombreux films d’action. C’est la première fois qu’il se retrouve tête d’affiche d’une série télévisée.

Cette production dynamique, dotée d’une bande son moderne est beaucoup trop banale et manque de suspense pour captiver suffisamment le public. On y retrouve les ingrédients habituels des séries, mais le sport est totalement inexistant dans l’histoire. C’est regrettable pour une création dont le thème principal est le « foot américain ».

Ce coffret DVD contient deux disques de cinq épisodes chacun. En bonus, nous avons droit aux « coulisses des épisodes », un bien maigre butin pour les amateurs de séries américaines à l’achat.

Ballers, Saison 1
(durée 5 heures), 10 épisodes de 27 minutes (2 Dvd’s)

Créateur & Showrunner: Stephen Levinson & Even Reilly.
Avec: Dwayne Johnson (Spencer Strasmore), Rob Corddry (Joe), John David Washington (Ricky Jerret), Omar Miller (Charles Greane), Donova Carter (Vernon), Troy Garity (Jason), Jazmyn Simon (Julie Greane), London Brown (Reggie), Arielle Kebel (Tracy Legette), Adam Aalderks (Travis Mach), Stacy Ann Rose (Dr Robbins), Shalim Ortiz (Manny), Raheem Babalola (Raheem Docket), Rick Hoffman (Ron Rowen), Dule Hill (Larry Siefert), Arlyn Broche (Tonya), Anabelle Acosta (Annabella) & Brooklyn Sudano (Victoria).
et Amber Riley (Mercedes).
Genre: Série sportive télévisée.
Distributeur: HBO & Warner Bros.

Ballers, Saison 1 : Touch down !
2.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.