Prévisible et naïf, « Belle Starr Story » fait pâle figure à côté d’un « Il était une fois dans l’ouest ».


 Toujours difficile de juger un film qui date d’un demi-siècle ou presque, et qui n’a pas marqué son époque. D’ailleurs, le juger par rapport à quoi ? Datant de 1968, ce western italien raconte l’histoire de Belle Starr (Elsa Martinelli), une sorte de Brigitte Bardot du Far-West. Elle a la chance de passer sa vie dans les hôtels de luxe et passe son temps à gagner au poker. Naturellement, elle est toujours celle qui se retrouve avec un full aux as et une montagne de dollars devant elle, qu’elle n’a même pas le temps d’empiler proprement. Fumant le cigare, chevauchant comme un homme, elle éblouit Larry Blackie (George Eastman), joueur également, forcément, et une espèce de play-boy voyou sur les bords qui décide de l’affronter à sa table. Elle perd volontairement, afin de pouvoir miser la seule chose qui lui restera à proposer : une nuit d’amour. Ravi de l’aubaine, mais n’étant pas dupe, notre beau héros n’en finit pas de rire, et de se la jouer roi des machos. Il apprendra, plus ou moins à ses dépens, qu’elle n’est pas seulement la jeune farouche et jolie femme qu’il pensait, mais finalement une espèce de Calamity Jane jouant du colt mieux que lui…Sorti la même année que l’inoubliable « Il était une fois dans l’ouest », ce western fait pâle figure et reste naïf à souhait, tant on devine le scénario et dont l’intrigue se limite à : une gifle, un baiser, un baiser, une gifle…

Jacky Beauverd

  • belle-starr-strory-dvdBelle Starr Story
  • Réalisé par Lina Wertmüller et Piero Cristofani
  • Avec Elsa Martinelli et George Eastman
    Sortie dvd : 05.04.2016
  • Distributeur dvd : Artus film
« Belle Starr Story » : un navet de première
1.5Note Finale

A propos de l'auteur

Articles similaires