daily-movies.ch_George

Amal et George Clooney

Belle brochette de stars sur le tapis rouge à Berlin jeudi soir 11 février pour la cérémonie d’ouverture de la 66e Berlinale. George Clooney accompagné de sa femme Amal, Josh Brolin, Channing Tatum ou encore Tilda Swinton étaient là pour la première mondiale de Ave César, le nouveau film des frères Coen, hommage au cinéma hollywoodien des années 50.

En plus de sa présence sur le tapis rouge, George Clooney a fait parler de lui en remballant un journaliste à la conférence de presse du film. Il n’a pas beaucoup apprécier qu’on lui pose une question sur son implication sur la problématique des réfugiés. Visiblement plutôt agacé par la question, l’a star américaine a pas hésité à lui dire de se taire. Il a par la suite apporté un peu plus d’éléments à sa réponse expéditive, en affirmant notamment avoir essayé de réaliser deux films sur le Soudan et le Darfour, deux pays qu’il tient à cœur, mais sans trouver de scénarios assez bons pour mener à bien ses projets. Il a surenchéri  en annonçant qu’il devait rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel, ainsi que des réfugiés récemment arrivés en Allemagne, ce vendredi.

Malgré une grande présence hollywoodienne, 18 films sélectionnés et des stars de tous les côtés, le festival allemand n’a pas oublié sa vocation de « festival politique » et la question des réfugiés trouvera un écho particulier cette année à la Berlinale, festival qui depuis ses débuts en pleine guerre froide cultive les thématiques politiques. Une douzaine de films dans les différentes sections se pencheront sur cette thématique, des plus actuelle en Allemagne, où le pays a déjà accueilli plus d’un million de réfugiés l’an dernier.

jury berlinale - Copie

Jury 2016

Du côté des jurés, cette année c’est Meryl Streep qui présidera le jury constitué également de Lars Eidinger, Nick James, Brigitte, Clive Owen, Alba Rohrwacher et Małgorzata Szumowska. L’actrice américaine a annoncé jeudi à la conférence de presse que ce sera également l’occasion pendant ces 10 jours de festival d’aborder la diversité dans l’industrie cinématographique, débat qui fait rage à Hollywood en ce moment. On ne peut d’ailleurs s’empêcher de remarquer que le jury est cette année majoritairement féminin…

« Nous sommes tous Africains, nous sommes tous Berlinois » a déclaré Meryl Streep à son arrivée dans la capitale allemande.

Depuis sa création en 1951, le Festival du film de Berlin s’est donné pour but d’être une plateforme d’échange et d’information. Il a multiplié les discussions politiques et les débats sur des sujets sensibles afin que sa notoriété profite à certaines causes. Cet année la manifestation met en exergue la crise des réfugiés, qui est au cœur de l’actualité. Pendant toute la manifestation, des collectes de dons seront organisées au profit des réfugiés, et ces derniers pourront bénéficier d’invitations à des projections ou de stages avec l’équipe du festival.

Cette 66e édition nous promet en tout cas un joli programme, avec des thématiques actuelles et intéressantes, sans oublier la belle présence des films suisses, voir notre article La Suisse à la 66e Berlinale.