BLACK ADAM – Vengeance à l’Égyptienne

A lire aussi

Freya
Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Vengeance et héritage se disputent la part du lion à grands coups de pouvoirs surpuissants et de technologies modernes. La soif de justice est toujours plus forte que la tempérance et le nombre de siècles ne fait qu’attiser cette haine. Quel côté choisirez-vous ?


Près de 5000 ans après avoir été emprisonné par des sorciers tentant de contenir ses pouvoirs destructeurs, Teth Adam est libéré par une héritière de son peuple, toujours en soumission à une organisation militaire et politique. Trahie par son ami Ishamel, Sara cache la couronne d’Eternium afin de ne pas lui offrir les pouvoirs qu’elle renferme. Parallèlement, son fils Amon, va guider Teth Adam dans son monde moderne et soulève une rébellion. Afin de calmer le jeu et de renfermer le colosse, la Justice Society est appelée à la rescousse.

Un nouveau chapitre de la famille DC Comics qui nous plonge dans l’ancienne Egypte esclavagiste et magique. Riche en rebondissements et en personnages fort, le scénario est vif, ingénieux, espiègle et drôle. Les traits de Dwayne Johnson pour incarner un anti-héro comme celui-ci sont parfaits. Il est difficile pour le public connaisseur de classer l’acteur dans un rôle de méchant. C’est évidemment ce qu’il faut éviter. 

Ce Black Adam est un héro tout à fait crédible avec ces sautes d’humeur et son interprétation de la réalité décalée. D’un côté il est juste et protège ceux qui ne semblent pas avoir d’intentions belliqueuses et d’un autre, il supprime simplement les parasites dans ses rouages voulant attenter à sa vie, sa sécurité et stopper sa vengeance. Il est le fantasme comportemental incarné de nos règlements de comptes. 

Côté technique, film de super-héros oblige, les effets spéciaux sont impressionnants, grandioses et sans limite. 

Visuellement, c’est une réussite à la hauteur de la richesse du scénario, de la réalisation, du jeu des acteurs et enfin du montage. Rien n’est à mettre de côté. 

La musique est également excellemment bien choisie et reflète les époques et l’action qui se succèdent. L’éclectisme des héros de la Justice Society est aussi intéressante avec Dr.Fate, Hawkman, Cyclone et Atom Smasher. Ce ne sont pas tous les plus agressifs et les plus fort, mais ils sont en fait un parfait miroir de la complexité du personnage de Black Adam. Pour l’origine, Black Adam est créé en 1945 par Otto Binder et C.C. Beck. C’est un genre de version maléfique du super-héros Shazam. Nom qui est nécessaire pour invoquer ou stopper les pouvoirs et la forme de Black Adam. Le lien est voulu et, il faut bien le dire, surprenant. D’autant que la version dark de Shazam a plus de charme que la première. Bien entendu et heureusement, il aura une suite au carnage et un combat plus que suggéré avec un super-héros emblématique. Pour en connaître l’identité restez, comme de tradition, après la première partie du générique. 

À l’instar d’Aquaman ou de Thor, pour l’univers Marvel, Black Adam n’était pas forcément attendu et prendra sans aucun doute la place qui lui revient sur le podium des grandes figures des super humains aux pouvoirs stupéfiants. Encore un spin-off qui est meilleur que sa source. Ne ratez pas cette mise en jambe explosive !

Black Adam
USA – 2022 – 2h04 min
Action, Fantastique, Science-fiction
Réalisateur: Jaume Collet-Serra
Avec: Dwayne Johnson, Sarah Shahi, Viola Davis, Pierce Brosnan, Joseph Gatt, Odelya Halevi
Warner Bros. Switzerland
19.10.2022 au cinéma

- Publicité -

Violent Night

Fumer fait tousser

Good Luck to You, Leo Grande

Le Lycéen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -