Brice 3

Brice Agostini, est une star sur la Côte d’Azur, roi du Surf et de la vanne bien placée il mène une vie agréable en bord de mer. La destruction de son logement et l’appel au secours de son meilleur ami vont le décider de partir à l’aventure. En chemin il croisera d’anciennes connaissances et devra mettre en avant ses talents de slameur pour remettre à leur place ses nombreux contradicteurs.


Chez Brice tout est jaune, ses T-shirts, bien sûr qui reprennent à l’envers le célèbre logo de la firme Nike, mais aussi la décoration de sa cabane qu’il a installée sur la plage. Sa passion c’est le surf, dans le premier épisode Brice rêvait de devenir un professionnel de la discipline comme son idole Bodhi (joué par le regretté Patrick Swayze), dans le film « Point Break » qu’il connaît par cœur.

Dans ce deuxième acte, qui porte le numéro 3 (le 2 n’existe pas), notre héros est devenu une référence de la cool attitude et une nouvelle attraction pour les touristes qui viennent lui rendre visite et se faire photographier en sa compagnie dans son petit coin de paradis. Malheureusement, notre jeune frimeur n’a pas la même côte de popularité auprès de la municipalité de Nice qui décide de détruire son campement illégal. Brice se retrouve du jour au lendemain sans logis. Privé de tout il décide de partir à l’aventure et de retrouver son ancien et unique ami Marius qui lui a demandé de le rejoindre. Mais où se trouve-t-il vraiment ? Pour la première fois de sa vie notre surfeur va quitter la Côte d’Azur. Un voyage périlleux qui le mènera sur une île à l’autre bout de la Planète dans un lieu des plus étranges…

Brice 3

Ce nouveau long-métrage du réalisateur français James Huth est vraiment moyen pour ne pas dire assez nul. Au départ le spectateur rigole de bon cœur, même si les blagues sont un peu idiotes. Mais l’humour devient vite pesant. Ses répliques sont déplacées et son célèbre slogan « Cassé » répété plus d’une centaine de fois dans le film devient vite agaçant. Le scénario pas trop mauvais au départ, se détériore dès le milieu de la projection puis finit lamentablement. Les protagonistes se battent durant tout le film à coup de vannes bien placées mais elles aussi trop nombreuses. Ceci amenant une certaine lourdeur au film.

Clovis Cornillac et Bruno Salomone campent à nouveau leurs personnages respectifs. Un nouveau venu au casting, Alban Lenoir incarne le personnage intéressant de Gregor d’Hossgor. Jean Dujardin a une fois de plus le rôle principal mais il est très grimaçant et en fait trop. Quant aux nombreux figurants invités aux festivités, ils semblent pour la plupart mal à l’aise à l’écran. Ce second épisode ne contient plus les ingrédients qui ont fait le succès du premier opus. L’effet de surprise a disparu et ça sent le réchauffé. Brice de Nice semble ne plus surfer sur la vague du succès… à confirmer en salles quand même !

Brice 3

Brice 3
De James Huth
Avec Jean Dujardin, Clovis Cornillac, Bruno Salomone
Impuls.
Sortie le 19/09

"Brice 3" : Ça sent le réchauffé !
1.5Note Finale

A propos de l'auteur

Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Articles similaires