Afin d’assouvir sa curiosité, l’exploratrice téméraire Scarlett (Perdita Weeks) décide de partir à la recherche d’un trésor légendaire caché dans les catacombes de Paris.


A peine entrée, l’aventurière se retrouve bloquée avec son équipe dans le plus grand cimetière du monde sans se douter de l’horreur qui l’attend. La chercheuse va devoir décupler ses forces si elle veut pouvoir espérer sortir vivante avec sa bande de ce terrifiant labyrinthe cauchemardesque.

Après « Le Projet Blair Witch », « The Tunnel » ou encore « REC. », « Catacombes » est un nouveau long-métrage au style found-footage d’horreur épouvante, un genre qui divise les cinéphiles… En effet, les nombreux mouvements spasmodiques peuvent rebuter les spectateurs et donner la nausée aux âmes sensibles. Ce style vidéo amateur a été volontairement choisi par le réalisateur et scénariste du film, John Erick Dowdle, afin de plonger le spectateur immédiatement dans l’horreur et l’angoisse que vivent les personnages principaux. L’immersion est assez réussie, très vite on se retrouve dans une atmosphère glauque, glaçante et pesante qui caractérise ce film obscur. La réalisation est maîtrisée, il faut dire que ce n’est pas le premier long-métrage du genre pour John Erick Dowdle, qui a réalisé en 2008 le remake américain du film espagnol « REC. » (« En quarantaine »), le film d’horreur « The Poughkeepsie Tapes » en 2007 ou encore le thriller « Devil » en 2010. C’est du point de vue scénario que le bât blesse : alors que le début est très efficace avec un sujet des plus lugubre qui annonce un film d’horreur prometteur, celui-ci décline très vite, entre le manque de reliefs des personnages principaux, la confusion des références aux mythes et légendes cités dans le film, qui n’ont d’ailleurs souvent pas grand chose à voir avec les catacombes et surtout une ellipse des plus troublante qui survient aux trois-quarts du film. Alors qu’on est dans l’attente de révélations surnaturelles, on se retrouve catapultés à la fin du long-métrage en ayant un réel sentiment qu’il manque clairement quelque chose. Le spectateur sortira frustré par un final qui nous laisse clairement sur notre faim. Niveau casting, ici pas de têtes d’affiches, l’actrice anglaise Perdita Weeks vue dans « Hamlet » et « The Invisible Woman », s’en sort pas mal ainsi que le comédien Ben Feldman vu dans « Cloverfield » et le remake de « Vendredi 13 ».

En 1h33, « Catacombes », qui fait aussi penser au cultissime « The Descent », offre quelques scènes très efficaces et des jump-scare typiques des films du genre, ce qui aurait pu réellement amener le film au panthéon des found-footages si les frères Dowdle avaient su mieux ficeler leur scénario. Malgré un concept prometteur, par son récit inachevé et creux, le long-métrage s’enterre tout seul.

Catacombes (As above so below)
De John Erick Dowdle
Avec Perdita Weeks, Ben Feldman, Ali Marhyar
Universal Pictures
Sortie le 20/08

 

Catacombes (As above so below)
3.3Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.