Jean revient au pays après dix ans d’absence, car son père est au plus mal. Il retrouve le domaine viticole familial géré par sa sœur Juliette et son frère Jérémie. Jean n’a pas l’intention de s’éterniser, mais en Australie où il est marié à Alicia et papa d’un petit Ben, l’ambiance n’est pas au beau fixe et une séparation devrait s’avérer bénéfique. 

Mais le temps passe, Alicia ne semble pas désirer le retour de Jean et le travail à la vigne est conséquent. Les liens de la fratrie se ressoudent peu à peu, même si les longs silences de Jean tout au long de ces années est dur à avaler. Le père de Jean décède peu après son arrivée et le testament prévoit un héritage en indivision. En clair, personne ne peut vendre sa part sans l’accord des deux autres. La situation financière est précaire, mais aucune des solutions qui se présentent ne semble convenir.
Les comédiens de la fratrie semblent composer un trio très harmonieux et leurs différences permettent un éventail de caractères très intéressant. Ils sont admirables chacun dans leur rôle et offrent une image réaliste des liens qui peuvent unir une sœur et deux frères dans le bonheur ou le malheur. Des personnages très attachants. 
Il est très intéressant de pénétrer dans les familles de vignerons en Bourgogne et d’analyser les relations humaines entre les uns et les autres. Certaines scènes sont très drôles et démontrent clairement que la vie est vraiment faite de hauts et de bas. À aucun moment on ne tombe dans les excès d’un côté ou de l’autre. Le cadre d’une Bourgogne viticole avec des paysages absolument magnifiques donne un côté très enchanteur à ce film qui nous permet en plus de suivre les travaux de la terre saison après saison.
Un très bon film, profond et touchant. 

  • De Cédric Klapisch
  • Avec Pio Marmaï, Ana Girardot, François Civil, Maria Valverde, Jean-Marc Roulot
  • Studiocanal
CE QUI NOUS LIE : un excellent cru !
5.0Note Finale