Avec un sous-titre qui explicite un peu : Essai sur la réception filmique. Et une illustration de couverture peu précise et, à mon sens, trop sombre. Depuis le temps que vous prenez la peine de me lire, vous avez, je suppose, un aperçu de certaines de mes obsessions. Oui, ce fameux index auquel j’ajouterai ici une filmographie. Car il y a bien une bibliographie que je vous invite à consulter tout de suite. Cela vous donnera une idée de ce que contient cet essai. Et peut-être serez-vous surpris de constater qu’il n’y figure aucun nom de metteur en scène de cinéma. Mais on regrettera l’absence de la filmographie qui aurait permis de cerner le corpus de films servant aux démonstrations ou de support de réflexion. Je rappelle que l’index permet de voir d’un simple coup d’œil quels sont les auteurs les plus cités – les plus utilisés – et donc encore de se faire une idée – même approximative – du parti pris de l’auteur.

En trois chapitres et une introduction – on notera l’absence marquée d’une conclusion – l’auteur analyse la manière dont les films sont perçus. Dans son introduction il cherche à définir un langage cinématographique. Peut-être croyiez-vous que chaque metteur en scène avait le sien ! Ce qui avait pour conséquence les « choix » des spectateurs. Dans les trois parties suivantes et en se servant d’analyses filmiques de quelques films – neuf si j’ai bien compté, voir bibliographie, dont deux Orson Welles, le film le plus récent remontant à 1993 – mais en les comparant à d’autres formes artistiques, il montre les différentes façons dont on peut percevoir les films.

Que vous soyez convaincus ou non en refermant le livre n’a guère d’importance. Ce qui compte c’est que vous ayez fait le tour de votre façon de regarder un film et que vous cessiez peut-être de céder à vos émotions pour juger d’un film.

Bonne lecture.

Cinéma et fiction
Auteur : Michel Condé
Editeur : Harmattan
[Noé Gaillard pour Daily Passions]

Cinéma et fiction
3.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.