Adapté de l’œuvre de Pascal Ruter, le long-métrage « Le cœur en braille » est une comédie dramatique réalisée et scénarisée par Michel Boujenah. L’histoire raconte celle de Marie, une jeune fille rêvant d’entrer au Conservatoire, mais qui est en train de perdre la vue. Elle va alors se lier à Victor, un camarade de classe, qui va l’aider à entrer dans cette prestigieuse Institution tout en cachant son handicap. 

Marie, élève brillante à l’école et passionnée de violoncelle, rêve depuis toujours d’entrer au Conservatoire. Problème : elle est atteinte d’une maladie dégénérative de la vue, et va bientôt devenir complètement aveugle. Ses parents la pressant chaque jour plus d’aller dans un Institut pour aveugles, Marie décide de cacher à quel point son handicap a progressé afin de parvenir à se présenter au concours d’entrée pour le Conservatoire, qui aura lieu deux mois plus tard. Pour ce faire elle demande l’aide de Victor, le cancre de la classe, en échange de cours d’appui afin qu’il puisse rattraper son retard scolaire. Une romance va alors naître entre les deux jeunes, qui vont faire équipe afin de cacher la progression de la maladie de Marie autant à ses parents, à son médecin, aux professeurs qu’aux camarades de classe. Mais chaque jour qui passe représente un défi plus grand pour ce duo improvisé… Vont-ils parvenir à cacher la maladie de Marie, seuls contre tous, jusqu’au grand jour de l’audition ?

C’est une histoire très touchante qui nous est racontée dans « Le Cœur en braille », qui laisse passer un message plein d’espoir et de courage. La scène finale est également très émouvante et témoigne de la force dont les protagonistes ont dû faire preuve tout au long de leur aventure, où l’un n’aurait pas pu s’en sortir sans l’autre. Tous deux se sont liés afin de faire face aux épreuves de la vie auxquelles ils ont dû faire face, et cette épreuve les a rapprochés autant qu’elle les a fait grandir. Les membres du casting étant relativement jeunes, ils manquent parfois un peu d’expérience, mais leurs personnages n’en restent cependant pas moins attachants. Les actions s’enchaînent, les épreuves se renforcent, maintenant ainsi l’attention du spectateur tout au long du film, et la beauté de ce message universel qu’a voulu faire passer le réalisateur ne peut que convaincre le public. Amateurs et amatrices de comédies dramatiques, « Le Cœur en braille » est un film recommandé pour toute la famille, car il saura parler à tous les âges. 

  • De Michel Boujenah
  • Avec Alix Vaillot, Jean-Stan du Pac et Charles Berling
  • Elite
Le cœur en braille : Une histoire de courage et d’amour
4.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.