Narayan Kamble est un chanteur folk indien engagé et subversif. Lors d’une de ses représentations, il se fait arrêter sur scène et est accusé d’avoir incité un ouvrier du traitement des eaux de la ville de Bombay à se donner la mort. Incarcéré, il va devoir subir un procès absurde…


Cette œuvre forte entraînera les spectateurs impuissants dans une situation kafkaïenne, qui sert d’exposé des archaïsmes de la « plus grande démocratie du monde ». Comme l’explique le réalisateur, « Au moment de tourner ces scènes, nous voulions garder une certaine distance et objectivité. A l’inverse des films de fiction de ce genre, qui nous plongent souvent dans une expérience subjective, nous nous sommes basés sur des documentaires de procès récents. » Un thème intéressant est aussi la lourdeur de l’appareil institutionnel. A ce sujet Chaitanya Tamhane ajoute « J’étais curieux d’explorer les figures d’autorité impliquées dans un projet : le juge, le procureur et les avocats de la défense, qui sont eux-mêmes esclaves des lois, du protocole et de la hiérarchie. J’ai rapidement réalisé que ces personnes venaient des mêmes familles, du même milieu socio-culturel auquel j’appartiens également. La seule différence est qu’ils se retrouvent dans un rapport de force. Le film est ainsi devenue une étude de la société collective ».

La ville de Bombay a son importance, même si le film se déroule surtout dans la salle de tribunal. Selon le réalisateur, « Bombay est la ville des ouvriers, des syndicalistes, des communistes et des socialistes, des migrants, des académiciens, des journalistes et des professeurs. En ce sens, « Court » est également un point de vue documenté de Bombay, en particulier de la culture Maharastria. »

Court (En Instance)
Indien – 2014 – 116 Min. – Drama
Réalisateur: Chaitanya Tamhane
Acteur: Vira Sathidar, Vivek Gomber, Geetanjali Kulkarni, Pradeep Joshi, Usha Bane, Shirish Pawar
Outside The Box
10.05.2017 au cinéma

Court : Le procès d'un système
4.0Note Finale