Que faut-il pour obtenir un vrai film de boxe hollywoodien, digne héritier de Rocky ? La recette tient en trois étapes essentielles : une bande-son qui arrache, un boxeur au profil d’outsider et des combats soutenus par une finalité sentimentale. Creed II coche toutes les étapes.


Adonis Creed (Michael B. Jordan) remonte sur le ring pour honorer la mémoire de son père. Le champion du monde franchit de nouvelles phases, tant dans sa vie privée avec Bianca (Tessa Thompson) que dans son parcours de boxeur. C’est là l’ultime étape pour son entraîneur et ami Rocky (Sylvester Stallone, qui a récemment avoué qu’il s’agissait là du dernier spin-off pour son personnage). Ensemble, ils font face à un adversaire de taille : le russe Viktor Drago (Florian Munteanu), entraîné par son père Ivan (Dolph Lundgren), mythique opposant de Rocky et Apollo Creed.

Cette trame mêlant quête identitaire et luttes de pouvoir intra-familiales pour l’héritage d’une grandeur passée sonneraient presque comme un drame Shakespearien… si on était très optimistes. L’intrigue de ce film repose sur des ficelles aussi grosses que celles utilisées par les boxeurs améliorant leur condition physique par du rope training : film hollywoodien oblige, on y redécouvre notamment que les combattants russes communiquent par grognements interposés (difficile de faire autrement, quand on a toujours la mâchoire serrée).

Pas de subtilités dans ce film, donc, mais un joli casting qui propose – il est temps – autre chose qu’une unique sélection d’acteurs blancs pour les rôles principaux. Creed II reste un agréable divertissement, et une manière de rendre hommage l’un des sports qui se prête le mieux au cinéma.

Creed 2 (Creed II)
USA   –   2018   –   Drama
Réalisateur: Steven Caple Jr.
Acteur: Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson, Dolph Lundgren
Warner Bros
09.01.2019 au cinéma

Les adieux de Rocky : du (trop) lourd dans les cordes
3.0Note Finale