Delphine est l’auteure d’un roman intime consacré à sa mère, devenu un best-seller. 

Lors d’une séance de dédicaces, Delphine fait la connaissance d’Elle avec laquelle elle ne tarde pas à se lier. Ce best-seller qui parle d’internement a touché beaucoup de monde et des lettres anonymes l’accusant d’avoir livré sa famille en pâture au public ne tardent pas à la perturber considérablement. Au point qu’elle n’arrive plus à écrire. Sa nouvelle amie est séduisante, intelligente, passionnée et comprend Delphine mieux que personne. Etant obligée de quitter son appartement dans l’urgence, Elle demande à Delphine de l’héberger pour une à deux semaines. Sournoisement, insidieusement, Elle intervient dans la vie de Delphine au point de décider de ses rendez-vous et même du sujet du prochain livre qu’elle devra écrire. Delphine s’est cassé la jambe et ne va pas pouvoir rester dans son appartement situé au dernier étage d’un immeuble sans ascenseur. Elle propose de l’emmener à la campagne pour lui permettre d’écrire son prochain livre. Les rôles s’inversent et Delphine décide d’écrire un livre sur Elle qui, sans s’en rendre compte a commencé à se livrer. La noirceur des événements qui ont jalonné la vie d’Elle devrait permettre à Delphine d’écrire un excellent roman. 
Emmanuelle Seigner dans le rôle d’un écrivain à succès n’est pas franchement une réussite, on pouvait s’attendre à une meilleure démonstration. Quant à Eva Green, c’est surprenant de la voir jouer en français. Son rôle de manipulatrice manque de crédibilité, tout dans son jeu laisse prévoir la suite des événements.
D’après une histoire vraie est adapté du roman à succès de Delphine de Vigan qui porte le même titre. Le sujet du film traite de la manipulation et de l’emprise d’une personne psychopathe sur une personnalité plutôt fade. Le tout est un peu lisse et surtout rapidement prévisible. 

 

  • De Roman Polanski
  • Avec Emmanuelle Seigner, Eva Green
  • Studiocanal
D’après une histoire vraie : un thriller psychologique un peu lisse
3.0Note Finale