7.4 C
Munich
mardi, février 27, 2024
- Publicité -

Dunki, du Punjab à l’Angleterre, mais où est la meilleure vie ?

Quand le rêve vire au cauchemar et vice-versa

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Peu connu du grand public, même en Inde, l’univers cinématographique de Rajkumar Irani, s’avère toujours autant décalé, humoristique, dramatique et réaliste. Son nouveau film « Dunki » le prouve. Efficace et objectif, il montre que tout choix amène de l’espérance et des complications…


En 1995, les jeunes Manu Buggu et Ballu, traversent plusieurs difficultés pénibles et décourageantes quant à leur futur. Car à Latlu, comme au sein de beaucoup de petites villes et villages indiens, seule la richesse permet une meilleure vie. Alors pour ce trio, qui se transformera en un quatuor suite à leur rencontre avec l’ancien soldat Hardy, leur unique chance d’évoluer est de partir à Londres après avoir participé à des cours dans la langue de Shakespeare afin d’obtenir un visa d’étudiant-e-s. Cependant, absolument rien ne leur sera simplifié et au lieu de décrocher la mention et l’accord leur permettant ce voyage, les 4 amis et quelques autres étudiant-e-s, devront traverser illégalement la moitié du monde afin d’arriver en terre promise. Un voyage éprouvant, violent et immoral. Néanmoins et une fois sur place en Angleterre, la situation ne leur conviendra pas… 25 ans après et toujours chez les Britanniques, Manu doit impérativement refouler son Punjab natal. Mais comment faire en tenant compte de son passé si complexe ? Et finalement avec ses ami-e-s, où se sent-elle mieux ?

« Dunki », ou donkey flight en anglais et vol à dos d’âne en français, se base sur les immigrations illégales faites de par le monde et davantage, entre l’Inde et l’Angleterre. Réalisé par le scénariste et metteur en scène susmentionné dans le chapeau, cette fiction s’avère beaucoup plus dure et violente qu’il ne paraît.

Loin des grosses productions Bollywood, même celles de 2023 pour l’excellent acteur Shah Ruk Khan (« Jawan »), « Dunki » pourrait presque être un film d’auteur indien.

Néanmoins, entre son gros budget, ses nombreux endroits filmés, sa mercatique et sa distribution de grande ampleur, « Dunki » demeure un blockbuster Bollywood efficace qui se diffère de la plupart des productions 2023.

En effet, l’histoire plonge directement les spectateurs-trices dans un petit village fictif dans l’état du Punjab, au nord de l’Inde. Là-bas et malgré une certaine évolution « grâce » au capitalisme, les basses castes subissent encore et toujours les hostilités et agressions des plus riches Indiens-iennes.

Afin de changer et d’améliorer leur vie, du moins le croient-ils-elles, plusieurs millions d’habitant-e-s dudit pays (comme les héros-ïne au sein de la fiction), tentent de se rendre en Occident ou aux États-Unis avec tout l’espoir qu’il leur est permis.

Se basant sur cette idéologie et les traversées au sein de différents pays entre l’Inde et l’Europe, le cinéaste Rajkumar Irani (« P. K. ») décida de créer son nouveau projet cinématographique. A la fois poétique, amusant et divertissant, « Dunki » contient également et de façon plus surprenante, de la dramaturgie.

Plusieurs séquences demeurent effectivement, davantage sombres et tragiques. Par rapport à l’intrigue, même si elle prend un certain temps à se mettre en place, le développement des personnages et leur vécu respectif, furent préparés et joués avec soin.

Au niveau de la distribution, en sus du comédien incarnant le têtu « Hardayal », les autres acteurs-trices en tête d’affiche sont notamment, Taapsee Pannu (« Badla ») qui joue l’intrépide « Manu » ou encore, Boman Irani (« Happy New Year ») interprétant le nerveux « Geetu ».

Entourés de personnages très variés et bien distincts, les spectateurs-trices voyageront au gré de leurs choix, desseins et découvertes. Car en plus d’une superbe histoire originale, « Dunki » fut tourné au sein de magnifiques décors naturels en Inde ou en Arabie saoudite.

S’adressant à un public averti, ce par rapport à une partie des plans plutôt violents et à une partie des thématiques encore tabou, « Dunki » n’est pas un film de Noël teinté de magie. En outre, les opinions partagées font davantage réfléchir et ne demeurent pas seulement, positives et bien-pensantes.

Pour ces raisons et d’autres encore, « Dunki » se regarde dans le but de mieux comprendre certains rêves et désirs, mais aussi afin de saisir l’importance de décisions, même les plus difficiles et délicates.

Dunki
IND – 2023
Durée: 2h40 min
Comédie, Drame
Réalisateur: Rajkumar Irani
Avec: Shah Rukh Khan, Taapsee Pannu, Boman Irani, Vicky Kaushal, Anil Grover, Virkam Kochhar
Ciné ABC
21.12.2023 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -