Everest de Baltasar Kormákur

Jusqu’alors illustré dans des productions moins homériques, Dario Marianelli se charge ici du blockbuster montagneux « Everest ». Pour rappel, on doit au compositeur les sublimes scores de « The Atonement », « Anna Karenina » et de « Jane Eyre », son chef-d’œuvre. «  Everest » s’ouvre sur une série de notes invitant à l’aventure qui seront déclinées et même réinterprétées par des chœurs. Marianelli ne connote que très rarement le contexte culturel du film, alors que d’autres auraient plus volontiers usé de sonorités exotiques pour séduire le spectateur occidental. Dans « Summit », le musicien épouse la catharsis avec ce morceau à la beauté envoûtante et frénétique. Le reste du score correspond aux séquences catastrophes du film et, répondant aux choix artistiques, ne comprend aucun morceau de suspense – ces passages sont essentiellement composés de bruits  »naturels ». Si cette deuxième partie s’avère moins intéressante, on y retrouve tout de même le Marianelli des grands jours avec le très bel « Epilogue ». Un score plutôt anecdotique mais pas inintéressant.

Everest
Dario Marianelli
Varèse Sarabande