Troy Maxson, un homme qui aspirait à devenir un joueur de baseball professionnel, est aujourd’hui devenu éboueur dans une Amérique où les inégalités entre noirs et blancs sont frappantes. Son histoire, ainsi que celle de sa famille, nous est contée ici de manière bouleversante, où chacun tente de rester fidèle à ses rêves malgré les conditions difficiles.

Avec pas moins de 4 nominations aux Oscars, « Fences », une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre du même nom d’August Wilson, est un film qui a convaincu de par sa simplicité mais également par sa sensibilité. Alors que « Fences » avait déjà été joué à Broadway en 2010, la même équipe est reprise afin d’en faire une version cinéma. C’est Denzel Washington, l’interprète du personnage principal, qui est choisi afin de réaliser le film.

L’histoire se passe en 1950, dans un quartier populaire d’afro-américains à Pittsburgh. Troy Maxson (Denzel Washington), un éboueur à la fois ambitieux et désabusé, tente tant bien que mal de faire vivre sa famille dans les meilleures conditions possibles. Son épouse Rose (Viola Davis), une femme loyale et forte, soutient son mari dans tous ses choix, tout en essayant au mieux de l’apaiser. Car en effet, Troy est un homme dur qui tente d’imposer sa vision du monde et d’éduquer ses fils de sorte à ce qu’ils sachent se débrouiller seuls dans cet univers qu’il juge hostile. Après avoir vécu une enfance difficile, Troy a toujours vécu dans la misère, il a du renoncer à tous ses rêves les uns après les autres, cependant il n’a jamais rien demandé à personne, ce qui fait de lui cet homme si froid et réaliste. Cependant l’équilibre fragile de cette famille va être mis en danger par un choix lourd de conséquence pris par Troy. Les tensions vont croitre dans la maison, jusqu’au moment où les secrets vont finir par être brisés, les masques vont tomber, et où les relations entre les membres de la famille vont être ébranlées à jamais. Ce drame familial, auquel tout le monde peut s’identifier, va révéler peu à peu les tensions du quotidien auxquels doivent faire face les personnages, jusqu’à une scène finale bouleversante. Racontée avec beaucoup d’humour et d’humanité, cette histoire toute simple mais réaliste est parvenue à toucher la sensibilité du public. L’adaptation de la pièce de théâtre au film est également très réussie, avec un incroyable travail de Denzel Washington, qui est passé d’acteur à réalisateur lors du tournage. Les performances des acteurs sont également à saluer, avec notamment un Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Viola Davis. Le réalisme qui se dégage à la fois de l’histoire, des personnages, et des lieux de tournage illustre magnifiquement bien cette Amérique des années 1950, en période de pleine évolution. Entre rêve et fatalité, « Fences » est un drame poétique à ne pas manquer.

  • De Denzel Washington
  • Avec Denzel Washington, Viola Davis, Stephen Henderson et Mykelti Williamson
  • Paramount Pictures
« Fences » : des planches au grand-écran
4.0Note Finale